Pitcairn : ou les quatre femmes d'Adams
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 09 Mars 2022
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario :  Stéphane Blanco
Dessin : Marc Curto Turon

Le 28 avril 1789, des hommes à bord du Bounty, un navire de la marine britannique commandé par le lieutenant William Bligh, ont organisé une mutinerie légendaire. Après avoir passé plusieurs mois idylliques sur l'île de Tahiti, ces hommes ont voulu établir une colonie dans le Pacifique Sud. A environ 2 000 km au sud-est de la paradisiaque Tahiti se trouve une île volcanique où vivent moins de 50 habitants, avec une électricité limitée, un bateau qui relie cette île à la Nouvelle-Zélande quatre fois par an. Dans cet endroit isolé, ses habitants mangent des fruits, des légumes cultivés par eux-mêmes et des fruits de mer pêchés autour de l'île. Leurs maisons n'ont pas de porte d'entrée et elles sont toutes couvertes d'arbres et de plantes et il y a même une école pour les élèves jusqu'à 12 ans, qui en 2021 comptait trois élèves inscrits. Il n'y a pas d'électricité sur l'île de 22h à 6h du matin, lorsque le seul générateur est éteint pour économiser le diesel. Le Wi-Fi et le service cellulaire ne sont disponibles que depuis peu, mais les résidents ont toujours communiqué entre eux et avec le monde extérieur via la radio VHF. Les très rares visiteurs doivent rester dans les maisons des familles locales, car il n'y a pas de centres de villégiature, d'hôtels, de restaurants ou de bars. Malgré toutes les contraintes pour les plus exigeants, ce lieu a une histoire remarquable. On parle de l'île de Pitcairn, une petite possession anglaise dans la partie sud de l'océan Pacifique, dont les habitants sont principalement des descendants directs des mutins notoires. L'île était aussi paradisiaque que l'équipage l'imaginait et ils en ont profité au maximum. Les Britanniques ont été accueillis de manière amicale par les Tahitiens, recevant de délicieux fruits, commerçant avec eux et même invités chez eux. Cela n'a pas pris longtemps et les marins ont rapidement établi des liens avec les belles femmes de l'île, échangeant avec elles des faveurs sexuelles contre certains objets, dont le principal était des clous et des outils en fer. Pour cacher toute preuve de leur existence sur l'île, les mutins ont mis le feu au navire. Il a rapidement sombré dans ce qui est maintenant connu sous le nom de "BountyBay". De la même manière, lors de la construction de leurs maisons, ils les situaient dans un secteur à végétation dense et les rendaient ainsi invisibles à tout navire qui pourrait s'approcher de l'île. De plus, ils se sont appuyés sur la côte accidentée pour dissuader une enquête plus approfondie.

Lors de l'établissement de la colonie, les mutins se sont divisés l'île et chaque Européen avait une femme pour vivre. Cet arrangement ne laissait que trois femmes polynésiennes comme partenaires pour les six hommes tahitiens, entraînant une violente jalousie qui fut bientôt exacerbée par la mort de la partenaire du mutin John Williams, les Tahitiens reprochant aux Britanniques d'avoir abusé des femmes, qu'ils traitaient comme des objets sexuels.Lorsque Williams a pris une autre femme parmi cells qui vivaient avec les Tahitiens, les Tahitiens ont décidé de tuer les Européens et de se libérer de leur servitude. Malheureusement pour eux, les femmes préviennent les mutins et deux des hommes sont tués, mettant ainsi fin aux violences. En 1793, cependant - trois ans seulement après leur installation sur l'île - cinq des mutins, dont le chef Fletcher Christian, ont été tués lorsque les Tahitiens restants se sont à nouveau soulevés. Mais leur victoire fut de courte durée et elles furent à leur tour tuées par les femmes pour se venger de la mort de leurs maris britanniques. Après ces meurtres, la vie sur l'île est restée relativement stable jusqu'en 1799, lorsque le mutin William McCoy s'est suicidé en sautant dans la mer d'une falaise. Plus tard cette même année, Edward Young et John Adams ont tué Matthew Quintal après qu'il les ait menacés, eux et leurs familles. Il est probable que l'isolement ait généré des épisodes prolongés de paranoïa chez ces hommes. Lorsqu'Edward Young succomba à une crise d'asthme en 1800, le mutin John Adams resta le dernier homme debout, pour devenir le patriarche improbable d'une colonie de femmes et d'enfants. Adams avait été répertorié sur le Bounty sous le nom d'Alexander Smith (une ruse courante des marins qui avaient déjà fait défection). Après la violence de la première décennie de colonisation et se trouvant maintenant responsable de la communauté, Adams s'est tourné vers la religion. Parmi les livres qui ont été apportés sur l'île, il a trouvé un livre de prières, qu'il a utilisé pour inculquer au moins les bases du christianisme à la petite communauté. Dix-huit ans après l'arrivée du Bounty à Pitcairn, le 6 février 1808, l'isolement du groupe est enfin rompu lorsque le baleinier américain Topaz s'arrête dix heures sur l'île. Conscient de son statut de mutin, Adams est resté à terre, mais l'équipage de Topaz a été surpris lorsqu'un canot a ramé au large transportant plusieurs jeunes hommes et a été ravi lorsqu'ils ont salué le navire en anglais. Très vite, le capitaine du Topaz, Mayhew Folger, s'est rendu compte qu'il avait découvert la maison des mutins du Bounty et a finalement résolu le mystère de ce qui était arrivé à Fletcher Christian et à son navire. Six ans plus tard, le 17 septembre 1814, les cuirassés britanniques Briton et Tagus, commandés par Sir Thomas Staines et Philip Pipon, arrivent inopinément sur l'île de Pitcairn. Un vieil homme brisé, bien que fier de sa communauté, est venu vers eux. C'était John Adams, le seul survivant anglais de la mutinerie du Bounty à être vivant à Pitcairn. Avec lui se trouvait le fils de Fletcher, le premier enfant né sur l'île, qui en 1814 avait 25 ans. Staines et Pipon ont été également impressionnés par l'état de la communauté, par l'influence religieuse d'Adams sur le groupe d'un peu plus de 40 personnes et par les manières calmes et intelligentes du vieux patriarche. Staines, en racontant la visite à l'Amirauté britannique, recommanda qu'Adams reste à Pitcairn pour le bien des personnes dont il avait la charge. Adams est mort en 1829. Les navires de guerre britanniques sont devenus des visiteurs réguliers, et au fil du temps, les habitants se sont tournés vers les commandants en visite pour régler les différends locaux, ce qui a conduit Pitcairn à devenir un protectorat de la Grande-Bretagne en 1838. Aujourd'hui, cette île isolée est un territoire britannique d'outre-mer. En retraçant le parcours des célèbres révoltés du Bounty, les auteurs confrontent mythe hollywoodien et réalité, et proposent leur vérité à travers un récit haletant, entre roman d'aventure, thriller tropical et récit des origines, illustrée par le naturalisme expressif de Marc Curto Turon.

VERDICT

-

Comment la construction d'une société idyllique a-t-elle pu se transformer en enfer ? Dans leur fuite, les révoltés du Bounty ont laissés une trace sanglante et leur rêve de paradis a failli tourner au cauchemar. Le voyage vers Pitcairn a été semé d’embuches, de meurtre et d’unions par toujours consenties.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés