Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba tome 18
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 15 Juillet 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Koyoharu Gotouge

Demon Slayer (Kimetsu no Yaiba) est une série récemment conclue au Japon et qui a connu vingt-trois tomes aux éditions Shueisha. Depuis les temps anciens, des rumeurs laissent entendre que des démons mangeurs d'hommes se cachent dans les bois. Pour cette raison, les citadins ne s'aventure jamais dehors la nuit. La légende raconte qu'un tueur de démons déambule aussi dans la nuit, chassant ces êtres assoiffés de sang. Depuis la mort de son père, Tanjiro a pris sur lui de soutenir sa mère et ses cinq frères et sœurs. Bien que leurs vies en soient profondément affectés, ils semblent aujourd'hui avoir retrouvé le chemin du bonheur. Mais cette chaleur éphémère est brisée le jour où Tanjiro trouve sa famille massacrée et le seul survivant, sa sœur Nezuko, transformé en démon. Ajoutant à ce chagrin, un chasseur de démons nommé Tomioka Giyuu est arrivé et était sur le point de tuer Nezuko. A sa grande surprise elle et Tanjiro ont commencé à se protéger mutuellement. Voyant cette bizarrerie et les compétences de combat prometteuses de Tanjiro, Giyuu décide de les envoyer à son ancien mentor pour être formé. Ainsi commence la destinée de Tanjiro en tant que chasseur de démons, engagé dans une quête pour soigner sa sœur et trouver la personne qui a assassiné toute sa famille.

Ce volume commence de façon étonnante avec Tanjiro et Giyu qui se battent contre Akaza, et les deux se débattent et jouent des mouvements impressionnants. En plus de cela, nous découvrons le passé d'Akaza, et même si nous le détestons à ce stade, son passé ajoute de nombreuses couches qui font de lui un meilleur personnage. Puis nous passons à Doma et à son combat contre Kanao. C'est amer et difficile à regarder, mais aussi génial. Puis Inosuke vient l'aider et les choses s'améliorent encore. On a aussi plus d'informations sur Ino, c'est clair. C'est un chapitre fantastique, rapide et brutal, avec de nombreux personnages confrontés à des expériences de mort imminente tout en continuant à avancer. L'auteur sait comment créer une histoire sincère. Presque tous les démons ont une motivation cachée qui apparaît, juste avant leur mort ou juste après. Parfois, c'est bizarre et cela semble vide car il n'y a pas d'émotion ni d'attachement au personnage. Cependant, dans ce volume, nous combattons Akaza, qui a tué Rengoku. Et nous nous appuyons sur quelque chose que nous avons vu se produire. Et c'est rafraîchissant et bon. La raison pour laquelle il déteste les personnes faibles est bonne, son histoire est tragique avec la fin malheureuse et répétitive "Muzan est venu et a fait de lui un démon". Mais dans l'ensemble, c'est efficace. La façon dont Tanjiro a vaincu Akaza est une réussite, l'exécution du combat était fabuleuse et Tanjiro apprend une technique de son père, dont il se souvient soudainement La deuxième partie du livre est consacrée à la lutte contre le démon numéro 2, Dôma. Kanao et Inosuke se battent et c'est intéressant, mais il n'est pas certain qu'ils puissent le vaincre à eux deux. Ce qui est le plus notable, c'est que ce démon est en fait purement maléfique et qu'il n'y a pas de "il a fait ça parce qu'on l'a obligé à le faire parce que les gens sont mauvais". Aveuglée par la rage, la jeune fille va tout faire pour vaincre ce puissant ennemi, dont les coups ne lui font rien et qui semble immunisé contre ses poisons. Une bataille presque ingagnable, dans laquelle nous verrons comment le côté le plus fort du personnage de la douce Shinobu, inconnu jusqu'à présent, émerge pour faire face à un ennemi trop compliqué pour être vaincu.

VERDICT

-

Nous retrouvons un volume tout simplement magistral de Demon Slayer, dans lesquels Koyoharu Gotouge nous montre le potentiel infini que recèle son histoire, pleine de moments épiques et mémorables... Cette fois-ci, nous nous rapprochons un peu plus des Piliers, de leur histoire et de leurs capacités, et nous plongeons même un peu plus dans le Zenitsu. Il est étonnant de voir comment l'auteur est capable d'expliquer tant de choses en si peu de pages et de capturer tant de choses dans ses vignettes, malgré l'utilisation d'un style de dessin si chaotique et d'un trait si particulier, réussissant à transmettre des scènes pleines de dynamisme et d'action.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés