Jagaaan tome 11
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Janvier 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Muneyuki Kaneshiro         
Dessin : Kensuke Nishida

Jagaaan (Jagaaaaaan) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu treize tomes à ce jour aux éditions Shogakukan. Shintarô Jagasaki est un policier médiocre travaillant dans un petit poste de quartier. Il passe ses journées à se faire humilier par les voyous et ses collègues du commissariat, il ne montre pas non plus assez d'autorité à sa petite amie avec qui il vit. Pourtant, un sentiment d'oppression l'écrase, il ne sent aucune perspective dans sa vie et il n'a pas la volonté de changer. Mais un jour, après une pluie bizarre de grenouilles, les gens qui l'entourent commencent à se transformer et deviennent d'horribles créatures assoiffées de sang. Les grenouilles ne sont que des parasites prêts à se glisser dans le système nerveux des hommes pour prendre possession de leur subconscient. Si Shintarô est également infecté, le symbiote qui a envahi son corps est toujours à l'état larvaire de têtard, donc incapable d'affecter le cerveau de son hôte. Le garçon découvre bientôt qu'il possède des facultés extraordinaires lui permettant de transformer ses membres en armes à feu redoutables, devenant Jagaaan celui qui est prédestiné à libérer l’humanité de la peste tombée du ciel. Sur le chemin, sa volonté sera conduite par un étrange hibou qui parle, Doku , et il comprendra qu'il n'est pas le seul à avoir développé des super pouvoirs liés au parasite tout en préservant l'usage de la raison.

"Jagaaan" parvient généralement à être un bon mélange d'action, de violence, d'humour et d'érotisme, un excellent défouloir pour adultes dont les pages filent à vive allure. Ce onzième tome reprend après le premier assaut de "Jagasaki" et "Yukimaru" qui c'est soldé par la mort de la Reine des Crapindingues ainsi que le début d'une nouvelle alliance hétéroclite avec la venue de "Chiharu" après son sauvetage de "Yukimaru" d'une mort certaine, ce qui donne un combat avenir équilibré de trois contre trois. On nous promet d'emblée un combat épique, et il a bel et bien lieu, entre trois personnages antagonistes de chaque côté, vilains contre vilains, de quoi signer la fin de l'arc de Deader Land. Mais alors qu'on aimerait assister à une scène finale mémorable, certaines scènes d'action sont passées sous silence et le personnage qui se retrouve au premier plan, omniprésent désormais est Airi, dans des scènes érotiques qui s'éternisent dans un tome où son rôle majeur consiste surtout à coucher pour obtenir des informations. Au final, elle a le premier rôle féminin (ou pas féminin, difficile à dire quand on regarde le parcours du personnage...). Seulement, à ce moment de l'intrigue, alors qu'on est en plein climax, les cent pages voire plus de scènes érotiques entre Airi et des détraqués sont assez lassantes pour ne pas dire plus, malgré la présence de tentacules. Le tome dix était beaucoup plus rythmé à ce niveau. Bref : généralement, le mélange des genres est équilibré dans cette série alors que cette fois, un des ingrédients se fait un peu trop sentir.

VERDICT

-

Un tome dans l'ensemble bien violent comme d'habitude qui marque le début du deuxième assaut contre le Seigneur de Deader Land et sa clique ainsi que le retour de "Airi" qui risque de chamboulé la balance lors de cette bataille.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés