Mata Hari
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 19 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Esther Gil
Dessin : Laurent Paturaud

Après l'exécution de Mata Hari par l'armée française le 15 octobre 1917, les journaux français l'appellent "la traîtresse la plus répugnante de la Première Guerre mondiale". Un siècle plus tard, le brouillard autour de Margaretha Geertruida Zelle (1876-1917), qui se fit un nom en tant que danseuse orientale, compagne et agent double, ne semble toujours pas s'être dissipé. Plus qu'une personne, elle était un phénomène unique à une époque fatale. La danseuse qui a entraîné le public dans l'extase, poussée par son désir d'argent et d'aventure, s'est retrouvé emmêlée dans les filets des services de renseignement français et allemand pendant la Première Guerre mondiale.

De manière générale, beaucoup connaîtront le cours de la vie de Mata Hari. Elle est née en 1876 sous le nom de Margaretha Zelle à Leeuwarden. Elle était la fille d'un commerçant de chapeaux , Adam Zelle. Un commerçant, considéré par les Leeuwarders comme un gros bonnet et qu'on surnommait le "baron". Après le divorce de ses parents, Margaret est allée vivre chez un oncle à Leiden, mais elle sera bientôt renvoyée de l'école après que sa relation intime avec le directeur soit révélée au grand jour. Elle a rencontré le capitaine de KNIL, Rudolph MacLeod, par une publicité, après quoi la jeune femme de 18 ans a eu un mariage heureux, en partie parce qu'elle aimait les uniformes. Grâce aux contacts de son mari, Margaret s'est retrouvée dans les "meilleurs endroits". Elle est partie avec lui pour Java où elle aurait eu deux enfants, Louise Jeanne (surnommée Non) et Norman, disparus prématurément. En 1902, les MacLeod quittèrent l'Inde à cause de problèmes conjugaux, ce qui a finalement conduit à un divorce. Après s'être produite dans un cirque pendant un certain temps et avoir servi de modèle à un peintre, Margaretha part pour la France où, en 1905, en tant que danseuse orientale Mata Hari, elle donne sa propre interprétation. A Paris, elle était considérée comme une sensation et dans les salons des riches, elle amassait une fortune. Des artistes comme Puccini, Debussy, Massenet, Stravinsky et Picasso, ainsi que des politiciens et des monarques tombèrent également sous son charme. Finalement, grâce à ses nombreux contacts, Mata Hari espionnera pour les Français puis pour les Allemands au moment de la Première Guerre mondiale. Elle gagnerait aussi de l'argent avec ça. Quand les Russes lui ont aussi demandé de commencer à espionner, elle a exigé des frais si élevés, que les Russes ont décidé de ne pas accepter ses conditions. Le 13 février 1917, Mata Hari fut arrêtée pour suspicion d'espionnage et entente avec l'ennemi, l'Allemagne. Un procès opaque s'ensuivit et le 24 juillet 1917, elle fut déclarée coupable. Le 15 octobre 1917, elle est exécutée par douze soldats près du château de Vincennes. Cette biographie illustrée est très bien écrite et le dessin est tout bonnement superbe.

VERDICT

-

Esther Gil a écrit une biographie agréable sur cette femme audacieuse qui a mis Paris, Vienne, Milan et Berlin à ses pieds. Certainement intéressant à lire, sachant que l'auteure demeure assez neutre dans sa description. Mata Hari a-t-elle vraiment été un agent double ou a-t-elle servie de bouc-émissaire ? C'est aux lecteurs de faire leur propre opinion. Le dessin élégant de Laurent Paturaud, mettant parfaitement en scène une personnalité énigmatique et complexe.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés