Oh Lucy !
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 21 Juin 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Réalisé par Atsuko Hirayanagi.

Setsuko mène une vie solitaire et sans saveur à Tokyo entre son travail et son appartement, jusqu'à ce que sa nièce Mika la persuade de prendre sa place à des cours d'anglais très singuliers. Cette expérience agit comme un électrochoc sur Setsuko. Affublée d'une perruque blonde, elle s'appelle désormais Lucy et s'éprend de John son professeur ! Alors, quand Mika et John disparaissent, Setsuko envoie tout balader et embarque sa sœur, dans une quête qui les mène de Tokyo au sud californien. La folle virée des deux sœurs, qui tourne aux règlements de compte, permettra-t-elle à Setsuko de trouver l'amour ?

Une femme japonaise solitaire qui suivra un cours en anglais. Cela ne semble pas être la prémisse la plus attrayante pour un film, mais Atsuko Hirayanagi prouve avec "Oh, Lucy!" qu'il y a bien un film sensible à faire; complètement bizarre et chaotique, mais aussi sensible. Si bizarre même que cela puisse être considéré comme le titre le plus étrange du curriculum vitae du producteur Will Ferrell. Avec des films comme 'Hot Rod' et 'Between Two Ferns with Zach Galifianakis', on peut appeler cela une performance de taille. Dans son intégralité, l'histoire de "Oh Lucy!" assez compliqué. L'enseignant John a des méthodes d'enseignement peu orthodoxes. Par exemple, il donne d'abord à ses étudiants un nom américain, Setsuko devient la titulaire Lucy et il leur permet de mettre une perruque. Mika voyage avec John aux États-Unis, après quoi Setsuko et sa sœur (la mère inquiète de Mika) voyagent derrière eux pour tenter de ramener Mika à la maison. Hilarité, drame et rebondissements inattendus les suivent dans le road movie utilisé à mi-parcours. Le retour à Tokyo à la fin fournit une conclusion satisfaisante. Le plus gros problème avec ce film est que la tonalité change radicalement une fois que l'intrigue se déroule en Amérique. Pour comprendre cela, il est important de savoir que Hirayanagi a sorti un court métrage du même nom en 2014. Ce film traitait presque de la même histoire, mais le film est resté au Japon.

Au début du long métrage, Hirayanagi a presque copié son court métrage très réussi. Tant dans le ton et dans les scènes littérales. La partie du court métrage a un contenu comique hautement absurde, tandis que le scénario qui suit ressemble plus à un road movie dramatique. Un ton constant aurait pu donner à ce film tout son avantage. La plupart des personnages de ce film savent convaincre. La femme isolée Setsuko (Shinobu Terajima) apparaît bien abattue et son obsession pour John (Josh Hartnett) est convaincante. Le personnage de John est moins bien développé. L’homme a des secrets, mais malheureusement, il demeure très peu développé. Cela rend le triangle entre Setsuko, John et Mika moins convaincant, de sorte qu'une action assez lourde de Mika vers la fin du film n'est pas révélée. Non seulement la relation triangulaire entre les trois personnages principaux tombe rapidement à l’eau, mais la relation mutuelle entre les deux sœurs laisse beaucoup à désirer.

VERDICT

-

"Oh Lucy!" est un film dans lesquelles des moments hilarants, choquants et émouvants alternent avec des relations forcées et un complot inutilement compliqué. Outre les rôles d'acteur de Terajima et Hartnett, la fin du film compense beaucoup, la partie centrale étant moins intéressante.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés