Quantum and Woody tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 13 Octobre 2016
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : James Asmus
Dessin : Ming Doyle
Couleurs : Jordie Bellaire

Quantum and Woody est une série indépendante de l'univers Valiant, créée en 1987 par Christopher Priest et Mark D.Bright. Ce tome 2 comprend quatre nouveaux épisodes. Eric Henderson est un agent de sécurité travaillant pour une société privée, Woody Henderson est quant à lui ce que l'on appelle un gigolo. Frères d'adoption, ils étaient inséparables durant leur enfance, mais ils ne peuvent désormais plus se supporter. Pourtant, lorsque leur père est assassiné sur son lieu de travail, les Laboratoires Quantum, les deux frères vont être obligés de se retrouver pour découvrir ce qui a bien pu se passer. La narration effectue beaucoup de flashbacks durant l'enfance des personnages, afin de mieux découvrir comment ils en sont arriver là aujourd'hui. L'un incarne le fils rebelle, l'autre le bon élève par excellence. Durant l'intrigue, les deux jeunes hommes se retrouvent victimes d'un accident scientifique qui va les changer à jamais. Affublés de super-pouvoirs convoités par l'ERA (Edison's Radical Acquisitions), une organisation secrète dirigée par la Vieille Bique (si si), Quantum et Woody ne peuvent se séparer plus de vingt-quatre heures. Tous les jours, les super-héros en herbe doivent en effet lier leurs bracelets sous peine de finir en poussière. Woody décide donc de s'installer chez Eric, et cette cohabitation crée des frictions. Pour ne rien arranger, la chèvre a fait également le déplacement ainsi que la petite-amie clonée de Woody. Voilà qui promet.

Le scénario d'Asmus ne manque pas d'humour, présentant de multiples scènes loufoques et de comédie, mais l'intrigue avance assez rapidement et repart sur le canevas habituel des comics américains. Dans ce volume, Quantum a même trouvé un nouveau travail, super héros pour l'agence de sécurité privée Magnum Security. Un héros doit avoir une couverture, c'est la base. Ming Doyle réalise des dessins de type réaliste, avec un niveau de détails satisfaisant des décors et des personnages très expressifs. La présence de la chèvre apporte encore un peu plus de délire dans l'intrigue, du fait de ses actions pas du tout cartésiennes (bon ce n'est pas encore Goat Simulator non plus). Fréquemment, la chute d'un gag occupe la dernière case de la page, et les blagues plus délicates sont bien encadrées. Du côté des bonus, nous retrouvons les couvertures variantes, et des pages de gags donc, auparavant à vocation publicitaire.

VERDICT

-

Quantum and Woody reviennent dans un deuxième tome gorgé d'humour et toujours aussi barré. Un comics très amusant dans son genre, guidé par une réalisation graphique fort efficace.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés