Days Gone
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 26 Avril 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Endossez le rôle de Deacon St. John, ancien motard hors-la-loi devenu chasseur de prime ambulant et véritable vestige d'humanité errant.

Après la pandémie ...

Dans Days Gone, vous incarnez Deacon St. John, un vagabond et mercenaire prêt à accepter toutes les missions, qui parcourt le nord-ouest pacifique post-apocalyptique, probablement dans l'Oregon, l'état de résidence du développeur de Days Gone, SIE Bend Studio. Les survivants de la région ont construit des camps à travers la forêt sauvage et chaque camp est accompagné de son chef plutôt excentrique. Deacon n'a aucun désir de se joindre à l'un de ces camps, choisissant plutôt de vivre la vie d'un nomade avec son dernier ami Boozer. Cela dit, Deacon se rendra régulièrement dans ces camps pour acheter des fournitures, améliorer sa moto et prendre des emplois auprès des divers membres du camp. Days Gone se déroule environ deux ans après qu'une épidémie virale ait tué des millions de personnes à travers les États-Unis et en a transformé beaucoup d'autres en Freakers, des zombies en mouvement qui se nourrissent de chair humaine. Le nord-ouest Pacifique est maintenant rempli de ces monstres qui préfèrent chasser la nuit et hiberner le jour. Cependant, les Freakers ne sont pas la seule chose à surveiller. Il existe également des factions rivales, telles que les RIPpers et les Marauders, lourdement armées et résolues à convertir ou à prendre en embuscade les personnes se présentant à eux.

Visuellement, Days Gone s'avère très réussi. Les environnements forestiers massifs sont fantastiquement détaillés et tout aussi bien aménagés. Le système météorologique dynamique est probablement le meilleur vu à ce jour sur PS4 car il comporte des périodes de fortes pluies et de chutes de neige qui s'accumulent lentement à mesure qu'elles tombent. Lorsque vous changez d'altitude en traversant les montagnes, vous rencontrerez également des zones de neige légère et épaisse. Bend Studio a fait un excellent travail en rendant les environnements et le monde les plus immersifs que jamais. Malgré le contexte post-apocalyptique, il y a encore beaucoup de gens qui vivent dans la région et Days Gone est déterminé à ce que vous appreniez à les connaître. Pour un jeu principalement axé sur l'action et l'aventure, la quantité de dialogues évoque davantage un RPG. Deacon est toujours en train de discuter avec quelqu'un, qu'il s'agisse d'accomplir une mission, d'utiliser les communications radio sur sa moto ou simplement d'une scène cinématique.

Un concept classique mais cohérent.

Days Gone comporte plusieurs lignes scénaristiques coexistantes qui se chevauchent parfois et partagent leurs progressions. Il s'agit notamment du passé de Deacon, de Boozer, des chefs de camp, de l'agence gouvernementale suspecte NERO, de la région visitée, etc. Certains scénarios sont certainement plus intéressants que d'autres, notamment celui évoquant le devenir de l'épouse de Deacon, Sarah, mais la situation se détériore avec l'intrigue sans intérêt de Boozer. La quantité totale de dialogue est très importante, parfois trop, aussi il est souvent préférable de faire face aux Freakers au lieu d'enchaîner une énième cinématique. Cela ne veut pas dire que l'histoire est mauvaise; l'intrigue principale est en fait assez bonne. Les personnages sont juste trop verbeux et le script est parfois maladroit. Quant au gameplay de Days Gone, il est amusant, mais il n'apporte pas grand-chose de nouveau. La plupart de votre temps sera consacré à nettoyer les nids de monstres et les campements ennemis dans le cadre de missions ou de tâches que vous acceptez. Les ennemis Freakers ressemblant à des zombies vous attaquent rapidement et dans de nombreuses directions, vous voudrez donc être agile et conscient de votre environnement. Les fusils de chasse fonctionnent bien sur les Freakers, mais soyez prudent, car les tirs peuvent facilement alerter les rôdeurs à proximité et vous allez vous retrouver rapidement encerclé. Vous pourrez compter sur les armes de mêlée pour traiter la plupart des Freakers, une option de combat simple mais extrêmement satisfaisante dans l'arsenal de Deacon. Il est particulièrement gratifiant de frapper un crâne de Freaker avec une arme de mêlée personnalisée que vous avez conçue vous-même comme une batte de baseball avec des clous aiguisé comme des rasoirs.

Contrairement à Freakers, les factions rivales telles que les RIPpers sont généralement bien armées, vous devrez donc utiliser un peu plus de stratégie lors de ces rencontres. Les ennemis auront des fusils de chasse, des armes de mêlée et des fusils de tireur d'élite et les utiliseront tous pour tenter de vous prendre en embuscade ou de protéger leurs campements. Le gunplay dans Days Gone est solide et le mode de mise au point au ralenti facilite un peu la survie. Les munitions ne sont pas aussi rares que ce à quoi on pourrait s'attendre pour un jeu de survie, mais il arrive encore que vous soyez à court de ressources et que vous finissiez par devoir renoncer à votre combat ou alors éliminer le reste de vos ennemis par des attaques furtives ou au corps à corps. Lorsque vous n'êtes pas en train de bavarder avec vos camarades survivants ou de prendre la vie des monstres et des rebelles, il est plus que probable que vous ferez un tour sur votre moto. Avant l'effondrement de la société, Deacon était un membre actif du Mongrel MC, un club de motards hors-la-loi à Farewell, en Oregon, et sa monture est une affaire importante pour lui et Boozer. Les commandes de conduite sont douces et simples et la moto de Deacon est étonnamment habile à naviguer dans les vastes étendues sauvages du Nord-Ouest. Lorsque vous terminez des tâches et des missions, vous obtiendrez des crédits qui pourront être utilisés dans différents camps pour améliorer la moto de Deacon, ainsi que pour acheter des armes et des munitions. Vous voudrez investir dans les deux car vous constaterez rapidement que votre moto tombe en panne facilement et que vos armes sont sous-alimentées. Deacon lui-même monte de niveau lorsqu'il gagne de l'expérience, acquérant ainsi de nouvelles compétences et améliorant ses capacités. Ces mises à niveau sont toujours importantes et l’arborescence des mises à jour est bien pensée pour s’assurer que les mises à niveau des personnages sont satisfaisantes et utiles.

Un jeu de survie ? Pas totalement.

Days Gone présente quelques aspects de jeu de survie, mais il est difficile de le qualifier de jeu de survie tant les munitions et les ressources demeurent présentes. L'une des raretés de cet univers est l'essence. D'un côté, vous apprécierez l'idée de devoir faire attention à l'essence de votre moto pour ne pas tomber en panne d'essence et pour pouvoir aller et venir là où vous le souhaitez. Même la fonctionnalité de voyage rapide vous permet uniquement de visiter des endroits où vous avez suffisamment d'essence pour vous y rendre. Cependant, le concept est compromis par des bidons d'essence pleins disponibles dans plusieurs bases de voyage rapide ainsi que chez vous. En d'autres termes, vous finirez par vous rendre rapidement dans les pays les plus fréquentés, puis vous vous réapprovisionnerez, puis vous reviendrez rapidement dans votre destination réelle. Cela finit par devenir un ennui auquel vous devez faire face, ce qui est regrettable, car le concept est plutôt divertissant.

Days Gone est un jeu massif. Il faut une bonne trentaine de jeu pour conclure la campagne initiale, sans compter les nombreuses missions annexes. Cela dit, il ne suit pas le style traditionnel d'un monde ouvert qui consiste à coller des dizaines d'activités sur la carte pour que vous puissiez choisir parmi elles. Au lieu de cela, la plupart des missions d'histoire surgissent une à la fois et il serait étonnant que vous disposiez de plus de trois missions d'histoire (ou secondaires) actives à la fois. Il y a quelques autres quêtes secondaires comme le nettoyage des campements et des nids de monstres, mais il n'y en a qu'une douzaine de chacun dans le jeu. Ce n'est pas une mauvaise chose car cela aide à garder le récit sur la bonne voie, mais ne vous attendez pas à une carte remplie de choses à faire du début à la fin. A noter la présence d'un œuf de Pâques dédié à la série Syphon Filter, le précédent travail du studio Bend. Les développeurs ont même reconnu que Days Gone se déroule dans le même univers, probablement dans un futur où Gabriel Logan a failli à sa mission.

VERDICT

-

Days Gone est un jeu d'action et d'aventure exceptionnellement raffiné et magnifique. Il n'apporte pas grand-chose de nouveau au genre, mais ce qu'il offre, ce sont des heures et des heures de gameplay excitant et une narration à plusieurs niveaux (bien que souvent trop verbeuse).

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés