Resistance 3
Plate-forme : PlayStation 3
Date de sortie : 07 Septembre 2011
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Resistance revient sur PS3, avec un tout nouvel héros.

Retour au combat.

Resistance 3 débute en 1957, soit quatre ans après son prédécesseur. Les développeurs d'Insomniac Games ont heureusement pensé à introduire sous forme de cinématique un bref résumé des évènements, pour ceux qui prendraient le train en route. L'histoire prend place dans un univers alternatif où la Seconde Guerre Mondiale n'a pas eu lieu, mais un conflit encore plus meurtrier s'est déclenché. En effet, les Chimères ont pris possession de l'Europe et de la Russie, exterminant tout sur leur passage, que ce soit grâce à des armes technologiquement très avancées, ou bien par le biais d'un mystérieux virus qui transforme tout être vivant en créature Chimera dénuée de conscience. En 1953 donc, les Etats-Unis sont à leur tour pleinement touchés par la menace alien. Nathan Hale, héros des deux premiers volets, lui même contaminé par le virus chimérien, décide d'un dernier coup d'éclat pour essayer de sauver ses congénères. En vain.

Resistance 3 met donc en scène un monde plus désabusé que jamais. On y incarne Joseph Capelli, ancien membre du SRPA, le groupe d'intervention contre les Chimères. Avant de gagner votre destination, à savoir New York, vous allez devoir traverser des zones entièrement dévolues à l'ennemi, et il faudra forcément faire parler les armes, qu'elles soient terrestres ou non. Chacune d'entre elles s'amélioreront au fur et à mesure de leur utilisation, et on signalera qu'elles possèdent également une fonctionnalité de tir secondaires. Attention cependant, les munitions s'avèrent elles toujours limitées, et on en avait presque perdu l'habitude dans les jeux de tir, il faudra trouver des médikits (symbolisés par des fioles) pour restaurer sa santé. La campagne solo occupera durant une petite dizaine d'heures, et se révèle plutôt solide, à défaut de se montrer d'une grande originalité.  On pourra également parcourir le jeu à deux en coopération (soit en écran splitté, soit en ligne), ainsi qu'une foule de nouveaux modes de jeux annexes, ce qui permettra d'améliorer nettement la durée de vie. 

Un jeu complet.

Techniquement parlant, Resistance 3 offre des panoramas très variés. L'univers présenté est cohérent, les personnages bien modélisés, et les différents environnements plutôt intéressants. Certains décors sont peut être par contre un peu ternes, mais aucune vilaine texture n'est à constater, même si le moteur 3D commence à quelque peu vieillir. Globalement, le jeu s'avère plutôt difficile, et il faudra avancer prudemment sous peine de tréfaillir dès la rencontre avec un groupe d'ennemis. La jouabilité du jeu est en tout cas irréprochable, reprenant la configuration classique des FPS sur supports PlayStation. Les déplacements sont fluides et l'animation ne ralentit jamais, malgré la présence de moult éléments à l'écran. Le titre est aussi jouable au PS Move, et propose un maniement très dynamique. Coté son, le jeu bénéficie de musiques parfaitement orchestrées et renforçant l'ambiance, de bruitages réussis, ainsi qu'un doublage français de qualité.

Resistance 3 comporte un Pass Online présent dans le boitier pour accéder au mode de jeu en ligne. Les parties ont quelque peu changé depuis le second opus, puisqu'il n'est désormais que de jouer jusqu'à seize. Pas moins de huit modes sont proposés, dont les traditionnels match à mort (en solo ou en équipe), la capture de drapeau, la destruction et la défense d'objectifs, ou bien encore le contrôle de zones. Le système de progression rappelle quelque peu celui présent dans les récents Call of Duty, avec foule de statistiques à surveiller.

VERDICT

-

Si Resistance 3 s'avère finalement assez convenu, son ambiance et ses qualités intrinsèques en font toujours une titre important du catalogue de la PS3. Le titre est toujours aussi exhaustif, le mode en ligne est très solide, mais on aurait toutefois aimé trouver une touche de folie supplémentaire et une mise en scène plus hollywoodienne dans la campagne solo.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés