Golden Sun : Obscure Aurore
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 10 Décembre 2010
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Après sept ans d'attente, Nintendo nous livre enfin une suite à Golden Sun.

Retour aux sources ?

Développé par Camelot (Mario Tennis, Mario Golf), Golden Sun : Obscure Aurore est le troisième volet d'une série initiée sur Game Boy Advance. L'intrigue de ce jeu de rôles à l'ancienne prend place dans le monde de Weyard, où la "psynergie", une forme de magie des éléments, permet de contrôler le feu, l'eau, la terre, ou bien encore l'air. Le monde a subi une profonde métamorphose depuis l'aventure précédente. Les continents ont dérivé, de nouveaux pays ont fait leur apparition et de nouvelles espèces ont évolué. Weyard est en proie à une nouvelle menace. Des vortex de psynergie balaient la planète. Ils aspirent, sans distinction, la psynergie des continents et des mystiques qui usent de leurs pouvoirs. Se déroulant près de trente ans après le second volet, Obscur Aurore met donc en scène une toute nouvelle équipe de combattants, plus précisément  les héritiers des précédents héros. Vous incarnerez Matt, mystique de Venus comme son père Vlad (le héros du premier Golden Sun), bientôt rejoint par Terry, un mystique de Mars (et fils de Garet, le plus fidèle compagnon de Vlad dans les deux premiers opus) et par Kiara, une femme, mystique de Jupiter.  Le clin d'oeil est sympathique et joue clairement la carte de la nostalgie, mais qu'on se rassure, le jeu demeure très accessible même pour ceux qui auraient raté un épisode.

L'intrigue se veut d'ailleurs assez classique, le monde est une fois de plus en proie au danger, car les forces du mal commencent à semer le chaos à Weyard. A l'instar d'un Final Fantasy, vous ne serez pas seul durant la partie, et vous pourrez même associer des sortilèges annexes en utilisant les Djinns, de mystérieuses créatures qui viendront vous épauler lors des combats. La chasse aux Djinns constitue d'ailleurs un élément capital du jeu : ils peuvent être affectés à n'importe quel mystique et utilisés pour doper les statistiques. Vous devrez donc être un fin stratège pour exploiter au mieux les Djinns entrés en votre possession. Les Djinns des deux premiers jeux sont de la partie, ainsi que de nouveaux spécimens.

Une réalisation assez charmante.

DS oblige, l'une des grandes nouveautés d'Obscure Aurore vient de ses graphismes en 3D, qui rappellent la meilleure période des consoles 32 bits. Le rendu est chatoyant, les personnages sont bien modélisés, même si les décors ont tendance à pixelliser beaucoup lors des phases de zoom intense. Le concept n'a que peu évolué et alterne donc phases d'exploration et combats au tour par tour. Signalons cependant que les émotions sont gérées dans le jeu (via un système de réponses à choix multiples), ce qui aura des conséquences sur la suite des évènements, et impliquera des variantes de scénario.  Si vous décidez que Matt donne une réplique "hardie" dans un moment où la tension est maximale, les autres personnages risquent de ne pas apprécier que vous preniez les choses à la légère. Si vous choisissez une réponse "agressive", ne vous étonnez pas de les voir chercher la confrontation.

Grâce à une nouvelle fonction de maîtrise des armes, les personnages peuvent acquérir des points d'expérience à mesure qu'ils utilisent certaines armes. Vous pouvez aussi mettre en commun les pouvoirs de l'équipe pour faire progresser l'intrigue. Les personnages peuvent  acquérir de nouvelles psynergies, ce qui corsera les énigmes. Enfin, signalons que Golden Sun : Obscure Aurore propose aussi une encyclopédie complète, qui permet de s'immerger dans la mythologie du Soleil d'or.

VERDICT

-

Ce Golden Sun nouvelle génération allie tradition et modernité, dans un RPG de grande qualité et qui occupera sans nul doute durant les vacances de Noël tant il se montre varié et entraînant.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés