Fading Shadows
Plate-forme : PlayStation Portable
Date de sortie : 12 Septembre 2008
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Réflexion
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6.5/10

Un nouveau dérivé de Marble Madness débarque sur consoles.

Le terrifiant Maître Gardal a l'intention de s'emparer du Château du Paradis, mais pour y pénétrer, il doit sacrifier une âme pure, celle d'Erwyn, un jeu garçon dont parle une ancienne prophétie. Afin de le sauver, sa soeur médium Aira a enfermé l'âme d'Erwyn dans une simple larme, pour la transformer ensuite en orbe protecteur. Vous l'aurez compris, le scénario de Fading Shadows fait dans le fantastique médieval. L'originalité du jeu est que vous ne déplacer pas en elle même l'orbe magique (Erwyn) mais un rayon de lumière conduit par Aira et qui agit sur elle comme un aimant. Comme dans l'ancestral Marble Madness, les parcours seront truffés de pièges et de bosses, obligeant à être prudent. Mais dans Fading Shadows vous aurez la possibilité de transformer l'orbe en métal pour peser sur les éléments du décor, ou encore en bois afin de flotter sur l'eau. Quelquefois, il faudra appuyer sur un switch pour continuer sa route, et résoudre quelques petites énigmes. Rien de bien difficile ceci dit, et les 40 niveaux du jeu d'Involgamus passe finalement assez rapidement.

Sur le plan purement technique, Fading Shadows propose des graphismes assez propres et plutôt variés.  La jouabilité du jeu est fort simple et la musique s'avère être une bonne surprise. Intégrant un mode deux joueurs (10 niveaux seulement), Fading Shadows pêche malgré tout du côté de sa durée de vie qui reste peu élevée pour un jeu de réflexion.

VERDICT

-

Sympathique à jouer, Fading Shadows propose un concept qui a fait ses preuves. Seul bémol, le jeu de Micro Application s'avère très facile, et qui plus est, rapidement terminé.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés