Mais où se cache Carmen Sandiego ? Mystère au bout du monde
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 27 Février 2009
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


4/10

Carmen Sandiego sort de son silence et tente un retour sur DS. Mais est-il gagnant ?

Créée en 1985, la série Carmen Sandiego avait disparu des écrans depuis des année, mais la célèbre cambrioleuse marque aujourd'hui son retour. Mais quel est le scénario cette fois ? Alors que la conférence organisée au siège de l’ACME, l’Agence Centrale Missions Enquêtes, vient de se terminer, le nom de Carmen Sandiego se propage comme une traînée de poudre. Julia Argent et Adam Shadow, meilleurs agents de l'agence, sont chargées de l'enquête, et leur objectif sera de retrouver des célèbres oeuvres d'art, volés dans plusieurs pays. En somme, vous voilà donc parti pour un périple à travers le monde, mais quelque soit la mission choisie, le déroulement des actions se montrera très linéaire. Contrairement aux précédents épisodes, il n'est pas possible de se déplacer librement au coeur du pays, pour découvrir quelques pans culturels de la société dissimulant des indices sur la future destination de Carmen Sandiego. Dans cette édition DS, tout est balisé, et pour avancer il suffira de réaliser quelques actions basiques, débouchant sur la résolution d'un puzzle très simple. Dix minutes plus tard, direction un autre continent, et rebelotte.

Très facile, le jeu semble hésiter entre opter pour aventure moderne et conservatisme des poncifs de Carmen Sandiego (cela se ressent particulièrement au niveau de l'humour). On regrettera d'ailleurs une trame finalement assez peu développée et des dialogues à choix multiples ne servant pas à grand chose (car seule une réponse fait avancer l'histoire).  Quant à l'aspect technique, nous retrouvons des environnements très typés bande dessinée, et un character design assez spécial. A noter qu'aucune animation n'est présente, juste des écrans fixes comme certains jeux contextuels des années 1980-1990. La jouabilité est simple, et ne nécessite pas de faire grand chose. Cela se ressent du coup sur la durée de vie, car en 2h30, voici déjà le générique finale, sans se presser qui plus est.  Côté son, les musiques sont honnêtes, et permettent de donner un peu de couleur à ce titre, qui décevra sans nul doute les amateurs du jeu que nous avions quitté sur consoles 16 bits.

VERDICT

-

Carmen Sandiego a perdu de sa superbe depuis les années 1990. En lieu et place, nous retrouvons un jeu d'aventure où le joueur est tenu par la main du début à la fin, et qui au final n'a plus grande vertue culturelle.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés