Astria Ascending
Plate-forme : PlayStation 5
Date de sortie : 30 Septembre 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Dans un monde où le chaos menace, les joueurs prendront le contrôle des Demi-Dieux - une équipe hétéroclite de huit héros en charge du sort du monde.

Un jeu à l'ancienne.

Astria Ascending est un JRPG en 2D avec de superbes dessins à la main. En fait, son graphisme est sans doute la première chose que vous remarquerez dans Astria Ascending. C'est aussi un grand jeu, rempli d'aventures pour votre groupe de Demigods. Alors qu'Astria Ascending promet une "histoire mature" (selon la page de la boutique), je dirais qu'Astria Ascending a une histoire qui est en grande partie comparable à celle d'autres JRPG, mais ce qui fait que l'histoire d'Astria Ascending se démarque, c'est son côté sombre : sous la beauté de l'art, se cache une lutte qui amènera votre groupe condamné à rencontrer son destin. Le monde d'Astria Ascending est riche, créé par des développeurs qui ont une longue histoire d'amour avec les JRPGS classiques. Ne vous attendez pas à un jeu comme le remake de Final Fantasy VII, mais plutôt à un jeu plus proche de l'original, Astria Ascending s'inspirant de ce jeu, ainsi que de jeux comme Xenogears, Secret of Mana et Chrono Trigger. Dans Astria Ascending, vous prenez le contrôle d'un groupe de demi-dieux, huit protecteurs qui ont pour devoir de protéger leur royaume. Les huit membres de votre équipe ont chacun leur propre histoire détaillée, mais vous pourrez également explorer cinq villes et des dizaines de donjons - Astria Ascending est un jeu très prenant qui peut prendre plus de trente heures à terminer. Chacun des huit personnages peut se spécialiser dans plusieurs sous-classes, ce qui vous offre une grande variété de styles de jeu en combat. En dehors du combat, il y a des énigmes environnementales et des sections de plates-formes simples à surmonter, ainsi qu'un jeu de cartes/carreaux appelé J-Ster auquel vous pouvez défier les PNJ. Il y a même des sections de shoot'em up, mais elles ne constituent pas le principal attrait du gameplay : c'est le combat au tour par tour d'Astria Ascending.

Il faut admettre que le reste d'Astria Ascending ne nous a pas autant attiré que ses combats, qui sont parmi les plus amusants découverts dans un JRPG depuis longtemps. Astria Ascending vous offre un grand nombre d'options pour aborder le combat, et ajoute même un nouveau système appelé "Points de concentration" qui permet aux personnages de briller là où ils ne le feraient pas normalement, ou de rendre ceux qui sont bons encore meilleurs.  Les ennemis, bien sûr, ont des faiblesses qu'il faut exploiter si l'on veut les vaincre. Même si vous n'avez pas immédiatement le dessus, vous disposez de nombreuses astuces, notamment des capacités qui créent des faiblesses, des invocations puissantes et des sorts élémentaires dévastateurs. Lorsque vous combattez au tour par tour, vous disposez de quatre de vos huit Demigods pour vous battre. Vous pouvez les échanger avant les rencontres, ou même pendant, pour changer de stratégie si la vôtre ne fonctionne pas. Cela donne une quantité folle de flexibilité en combat, et c'est donc l'une des vraies joies d'Astria Ascending. Certains JRPG ont des combats très grindy, et bien qu'Astria Ascending ne soit pas exactement innocent sur cet aspect, nous nous sommes retrouvés à chercher des rencontres de combat juste pour le plaisir. L'un des systèmes qui permet à Astria Ascending de se démarquer des autres jeux similaires est l'utilisation des Points de Focus. Si le concept d'une monnaie d'échange qui rend vos attaques plus puissantes n'est pas unique, les Points de Concentration sont bien intégrés dans le combat d'Astria Ascending, ce qui rend les choses intéressantes. Les Points de Concentration peuvent être dépensés pour augmenter les dégâts ou permettre aux créatures invoquées d'effectuer des attaques puissantes. Les personnages qui ne sont pas utiles dans un combat en cours peuvent voir leurs attaques amplifiées ou choisir de renoncer à leur tour pour augmenter la réserve de points de concentration de l'équipe.

Une réalisation à la hauteur ?

Si vous aimez les quêtes annexes et le contenu supplémentaire, il y a une tonne de choses à se mettre sous la dent dans Astria Ascending. Parler à des PNJ peut vous apporter des tâches supplémentaires, mais il existe aussi des guildes qui vous donnent des quêtes pour chasser des monstres puissants.  Ces monstres peuvent mettre votre équipe à rude épreuve et constituent une diversion amusante à la trame principale. Bien sûr, vous pouvez toujours explorer le monde semi-ouvert d'Astria Ascending pour trouver des secrets et combattre des ennemis supplémentaires. Cela étant, nous ne sommes pas un grand fan de l'exploration dans Astria Ascending. La plupart du temps, le jeu consiste à se déplacer dans un jeu de plateformes en 2D, ce qui n'est pas très agréable à jouer. Il y a des énigmes à résoudre, qui sont certes un point fort, mais qui ne rendent pas les voyages et l'exploration plus amusants. Les cartes de ces zones sont utiles, mais elles transmettent tout comme une série de couches qui, d'une certaine manière, détruisent le sentiment d'avoir un monde ouvert. L'exploration porte ses fruits, cependant, et c'est une activité que j'ai pratiquée plus pour la promesse d'un équipement ou d'objets à trouver que pour le plaisir de l'activité.

Malgré ses graphismes magnifiques, certains des modèles de personnages d'Astria Ascending souffrent vraiment du syndrome du "gros nichon rebondi" si répandu dans les JRPG. Ce n'est pas grave, si vous aimez le style, mais nous ne pouvons nous empêcher de remarquer à quel point les parties du corps de certains personnages étaient inutilement souples. On ne parle pas seulement des seins : parfois, le remue-ménage excessif se répercute bizarrement sur des choses qui ne devraient pas bouger, comme les visages. Ce n'est sans doute pas intentionnel, c'est plutôt le résultat du style d'animation utilisé, mais c'est tellement troublant que c'est plus déroutant que la vallée de l'étrange. A noter que le scénario a été écrit par Kazushige Nojima (Final Fantasy VII, Final Fantasy X, Final Fantasy VII Remake), la musique par Hitoshi Sakimoto (Final Fantasy XII, Vagrant Story), et les illustrations de CyDesignation (Akihiko Yoshida et Hideo Minaba). Du beau monde en somme.

VERDICT

-

Astria Ascending est un JRPG solide. Il est facile de se perdre dans son monde, ses personnages et son histoire grâce à son style artistique. Il fait quelques choses qui l'aident à sortir du lot, à savoir son art et ses combats amusants qui sont amplifiés par son système de focus. Nous avons vraiment apprécié la découverte d'Astria Ascending, et si vous cherchez un JRPG bien charpenté dans lequel vous plonger, vous pouvez facilement y perdre des heures malgré ses quelques défauts.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés