Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 23 Juillet 2021
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed est un jeu d'action qui met les joueurs dans la peau d'un jeune otaku protégeant Akihabara.

Le même Akihabara que celui de 2012.

Comme nous l'avons mentionné, Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed se déroule dans le quartier commerçant d'Akihabara, célèbre pour ses boutiques de culture otaku. Lors de sa sortie originale - connue sous le nom de Akiba's Trip Plus, une version améliorée qui sert de base à la version actuelle - Acquire, le développeur du titre, a recréé le lieu en se basant sur l'année 2012. Même 10 ans plus tard, c'est cette version de la ville qui a servi de base à ce remake. Ainsi, Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed est une remasterisation totalement fidèle de l'aventure originale sur PSP. Car en plus de recréer la célèbre ville, le jeu réutilise également les modèles et les animations de la version 2012 recréant l'expérience de l'ordinateur portable de Sony sur un nouveau matériel. Cela se traduit bien sûr par des points très négatifs qui finissent par ne pas aider le jeu à se vendre comme un bon produit. Dans Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed, les joueurs prennent en charge un jeune otaku sans nom. L'aventure commence avec le protagoniste qui se fait attraper par un Shadow Soul (en japonais Kageyashi), une sorte de vampire qui chasse les humains dans Akihabara pour se nourrir. S'étant mis dans cette situation après avoir tenté de sauver un de ses amis, qui était l'une des victimes de la créature, le héros finit par être laissé pour mort par le monstre, après que la jeune sœur du méchant soit intervenue dans la situation. Se sentant coupable de ce qui s'est passé, la jeune femme se rend compte que l'otaku est encore en vie et partage son sang, par un baiser, pour le sauver. Rapidement, elle s'enfuit et le protagoniste est retrouvé par d'autres amis et la mystérieuse organisation NIRO.

Réveillé à la base de NIRO, l'otaku est accueilli par le commandant général de l'organisation, Ryuji Sejima et son bras droit, Satoko Midou. Tous deux expliquent au héros la situation actuelle : les Kageyashi préparent un plan pour transformer les jeunes Japonais en Hikikomori, de jeunes reclus qui s'enferment chez eux, et prendre eux-mêmes le contrôle du pays. L'organisation super secrète a été mise en place pour les combattre et ils demandent maintenant l'aide du héros, qui s'est avéré être un Kageyashi après le baiser. N'ayant pas le choix, d'autant plus que les agents disent que le protagoniste mourra s'il refuse de coopérer, l'otaku accepte de rejoindre la NIRO. Dès le lendemain, le jeune homme est initié à la menace Kageyashi, à leur faiblesse au soleil et à la façon de les combattre en les déshabillant. Dès lors, le protagoniste, avec ses amis du groupe qui se fait appeler "Les combattants de la liberté d'Akibahara", commence à aider les agents du NIRO à affronter les Kageyashi. Cependant, tout au long de l'aventure, il est révélé que tous les vampires ne sont pas mauvais et que les choses ne sont pas forcément ce qu'elles semblent être. L'histoire d'Akiba's Trip peut être considérée comme quelque chose de très typique d'un anime, mais ses rebondissements, bien qu'évidents, sont bons et même amusants. Ce qui est particulièrement appréciable, c'est la façon dont ils utilisent le jeu pour montrer que le hobby d'être un otaku, qui est vu comme quelque chose d'extrêmement désagréable au Japon, peut en effet être une activité amusante qui sert à unir les gens pour un objectif commun et tout à fait brillant. Tout comme ils ont essayé de supprimer le stigmate lié au mot en rendant les Kageyashis responsables des cas soudains d'Hikikomori, même si l'explication est assez fantaisiste. Avec des vampires qui sucent le sang et l'énergie vitale de leurs victimes.

Personne ne peut échapper à la technique du Strip.

Même si cela ne semble pas évident, l'histoire d'Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed propose plusieurs interactions avec le joueur qui vous permettent de modifier l'intrigue elle-même. Possédant trois parcours narratifs : continuer à travailler avec NIRO, s'allier avec les Kageyashi et un troisième qui cherche à s'allier avec un groupe distinct des vampires et à œuvrer pour une paix entre les deux races, Akiba's Trip offre une bonne raison pour le joueur de rejouer le titre plus d'une fois, en observant tous les scénarios. Et il n'y a pas que les changements d'itinéraire qui modifient l'aventure, tout au long de l'histoire, il est possible de répondre aux autres personnages ou d'interagir verbalement avec eux. Si beaucoup de ces choix servent principalement à susciter des réactions et à découvrir un peu plus le récit, certains finissent par débloquer des actions secrètes qui peuvent changer une chose ou une autre dans l'histoire. Bien sûr, il y a aussi une option visant exclusivement à donner au protagoniste l'air de quelqu'un qui ne prend rien au sérieux, ce qui finit par être assez drôle, d'autant plus que l'une d'entre elles vous donne un game over automatique en effrayant le méchant principal en lui demandant sa taille de mannequin. Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed propose un système de combat simple mais addictif. La seule façon d'affronter les Kageyashis est de les déshabiller, donc bien plus que de frapper vos adversaires jusqu'à ce qu'ils s'évanouissent, le but des combats est d'attaquer les vêtements de votre adversaire et de les enlever. Chaque personnage peut avoir jusqu'à trois pièces d'habillement équipées : Tête, haut et bas. Il est nécessaire de les éliminer tous pour vaincre l'adversaire, et cela ne sert pas seulement aux Kageyashis, puisque le héros lui-même a aussi la faiblesse des créatures, il doit aussi faire attention à ne pas perdre sa tenue. Chacun des trois boutons d'attaque - Y, X et A - est utilisé pour attaquer une partie spécifique du jeu. Au début, vous ne pouvez attaquer que deux fois, mais finalement, avec l'achat de certains e-books dans les magasins, vous pouvez activer des combos à 3 coups et d'autres techniques. Il est également possible d'acquérir des techniques en montant de niveau, et elles sont assez puissantes, l'une d'entre elles est même le héros qui fait la célèbre pose "KameHameHa".

Chaque vêtement possède sa propre barre de vie, qui diminue au fur et à mesure des coups portés. À tout moment pendant le combat, vous pouvez maintenir l'un des boutons d'attaque enfoncé pour que votre personnage s'empare des vêtements de l'adversaire. Si le vêtement a encore de l'énergie, une lutte, qui dure quelques courtes secondes, pour essayer de l'enlever commence et il est possible d'appuyer sur les boutons pour forcer l'acte. Cependant, si le vêtement est détaché sur le corps de l'adversaire, le héros l'enlève instantanément. Au début, beaucoup des vêtements retirés finissent par être déchirés en lambeaux. Pour éviter que cela ne se produise, il est nécessaire d'apprendre les techniques d'effeuillage de ce type de vêtement. Il est nécessaire d'acheter le bon livre électronique pour maîtriser ces compétences. D'autres sont obtenus au cours de l'histoire, tandis que d'autres encore sont des récompenses pour avoir accompli l'une des quêtes secondaires du jeu. Enfin, vous pouvez vous défendre contre les attaques en maintenant le bouton R enfoncé. En le tenant, votre personnage reste sur ses gardes et esquive automatiquement toute attaque qui se présente à lui. En plus de vous protéger, la technique vous permet également d'utiliser des contre-attaques et éventuellement une contre-attaque. Cependant, il en va de même pour les ennemis, qui peuvent rester sur leurs gardes et tout esquiver. Dans les difficultés inférieures, ce n'est pas un problème, mais lorsque l'on joue sur les difficultés plus avancées, les duels finissent par devenir une bataille de patience, car les adversaires passent la plupart des affrontements avec leur défense activée à tout esquiver. Vous pouvez également quitter le combat à tout moment par une simple pression sur le bouton L. En faisant cela, votre personnage répare ses vêtements - ce qui lui redonne de l'énergie - et est libre de se promener. Cependant, cette action vous laisse ouvert aux attaques, il est donc recommandé de ne la faire que lorsque vous êtes loin de l'ennemi.

Une introduction au voyage d'Akiba : Hellbound & Debriefed.

Les combats peuvent être déclenchés soit par le joueur, soit par les ennemis. Pour le joueur, il suffit d'utiliser l'appareil photo modifié du téléphone portable du protagoniste pour prendre une photo des environs (les Kageyashis n'apparaissent pas dans les photos modifiées), s'approcher des monstres et commencer une interaction. Un autre moyen est d'appuyer sur le bouton Y, ce qui amène le joueur à "harceler" les autres et donc à déclencher un combat - ou non. Enfin, la troisième méthode consiste à continuer à les heurter jusqu'à ce que vous les agaciez et les poussiez à se battre. Ces deux dernières méthodes fonctionnent aussi bien pour les Kageyashis que pour les citoyens ordinaires d'Akihabara. Dans Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed, le joueur peut être un gros salaud et attaquer des gens ordinaires. Les techniques de strip-tease régissent toujours les combats avec les humains ordinaires, la défaite les faisant fuir en sous-vêtements. En plus d'attaquer, vous pouvez aussi utiliser vos compétences pour le bien, en protégeant les plus faibles contre les intimidateurs ou en punissant ceux qui commettent des actes pervers, comme prendre des photos de la culotte des filles dans la rue. Le plus cool, c'est que déclencher une bagarre peut finir par tout gâcher. En effet, vous pouvez faire en sorte que vos adversaires frappent d'autres PNJ dans la rue - ou vous pouvez le faire vous-même - ce qui finit par les faire rejoindre le combat. Les citoyens ordinaires, les Kageyashis et les autres agents Niro - qui peuvent également être attaqués - influencent la façon dont un tel groupe considère le protagoniste. Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed utilise un système de factions et de réputation, les actions du joueur ayant un impact positif ou négatif sur toutes les personnes impliquées. Par exemple, si vous tuez trop de Kageyashis, le héros sera attaqué par ces créatures dès qu'il entrera dans une nouvelle zone. En revanche, si l'on attaque de nombreux citoyens sans défense, les autres fuiront de peur à la vue de l'otaku. De même, certaines quêtes secondaires peuvent disparaître ou ne pas être disponibles si vous avez une mauvaise réputation auprès d'un groupe. Vous pouvez toujours accepter une quête annexe spécifique pour être pardonné par ce groupe. C'est une mission très ennuyeuse mais qui en vaut la peine si vous voulez être à nouveau accueilli par un groupe. Outre ces trois groupes, il y a aussi la police qui patrouille dans les rues et qui est l'un des adversaires les plus difficiles à affronter. Ils peuvent arrêter le joueur, le forçant à payer une caution pour être libéré.

Comme indiqué précédemment, Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed est un remaster de Akiba's Trip Plus sorti en 2012 sur la PSP. Cela signifie que le jeu est le même que celui de la console portable de Sony, mais avec de meilleurs graphismes. La seule différence important est l'ajout de plus de personnages à l'écran en même temps. Si les visuels sont évidemment meilleurs que dans sa version "originale", ceux d'Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed sont bien en deçà de ce que la Switch peut produire. Cependant, ce n'est finalement pas un point négatif, quand on se rend compte que le charme du jeu est lié aux visuels plus simples, tout à fait charmants pour ceux qui veulent se promener dans un Akihabara virtuel. Comme tout ici provient directement de la PSP, il est possible de constater qu'il y a quelques limites. Les animations sont assez simplistes, il n'y a pas beaucoup de variation dans les modèles et les points d'exploration sont petits. Cependant, Akihabara se sent vivant, presque comme la vie réelle. Il y a des magasins à explorer, les PNJ interagissent entre eux et les effets sonores recréent bien l'atmosphère du quartier. Les images sont accompagnées d'une bonne bande sonore. La musique dans Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed est plutôt détendue, mélangeant tout, des mélodies douces aux airs de rock plus entraînants pour les combats. Toutes les cutscenes sont également doublées et le jeu propose les voix originales japonaises ou un doublage anglais honorable mais forcément moins immersif. Hormis les nouveaux visuels, le reste du jeu est identique à celui que l'on trouve sur la portable de Sony. Cela signifie que tous les problèmes qui ont déjà été observés dans la version PSP sont encore présents ici. Petites cartes, répétition des PNJ, manque de verrouillage pendant les batailles, quêtes secondaires parfois mal expliquées et manque de profondeur dans certains domaines du jeu.

Un remaster qui aurait pu être bien meilleur.

Cependant, ce remaster a fini non seulement par renforcer les erreurs de la PSP, mais aussi par créer de nouveaux bugs et glitches qui n'existaient pas dans la version originale. Grâce au stick analogiquee droit, il est maintenant possible de déplacer la caméra et comme le jeu original n'était pas programmé pour cette fonction, la fonctionnalité est extrêmement problématique et finit par gêner plutôt qu'aider. Le problème persiste également beaucoup lors des combats avec plus d'un ennemi présent à l'écran. Un autre bug que nous avons souvent remarqué est que l'IA du jeu se fige tout simplement pendant les combats. Cela se produit principalement lorsque vous faites des quêtes secondaires où vous devez affronter plusieurs ennemis en même temps. Souvent, après avoir effectué une séquence de bandes, un seul adversaire continue à attaquer, tandis que les autres restent immobiles. Lorsqu'ils acceptent à nouveau, ils font l'animation de la perte d'une partie de leurs vêtements, puis reprennent leur travail normalement. Si cela aide beaucoup lors de ce type d'affrontement, dans certains cas, le jeu peut buguer de telle sorte qu'il rend ces mêmes ennemis invincibles. Dans ce cas, il ne reste plus qu'à quitter la zone et à recommencer la mission depuis le début. Cependant, le pire problème présenté par Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed est un problème qui ne devrait pas exister, la baisse de framerate (le jeu ne dépasse pas les 30fps qui plus est). Il est inconcevable qu'Acquire, en portant le jeu sur une plateforme supérieure, l'ait fait tourner plus mal que dans la version originale. Quelque chose qui était presque impossible à remarquer sur PSP, ici cela arrive presque constamment. Encore une fois, le cas s'aggrave lorsqu'on affronte de nombreux ennemis en même temps, ce qui montre que le développeur n'a pas su optimiser le jeu à ce point. Oh, et ce problème se produit même lorsque la Switch est dans le dock.

VERDICT

-

Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed est un bon jeu qui réussit à divertir les joueurs et qui propose une histoire plutôt divertissante. Cependant, Acquire n'a pas beaucoup investi dans le remaster. Le jeu est plein de problèmes qui entravent beaucoup l'expérience et rendent impossible de le recommander, encore plus pour le prix demandé. Si vous voulez vraiment jouer à Akiba's Trip : Hellbound & Debriefed, attendez la sortie d'un patch ou d'une promotion, ce sera beaucoup mieux.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés