Siege Survival : Gloria Victis
Plate-forme : PC
Date de sortie : 18 Mai 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Stratégie
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

Se déroulant dans le monde médiéval de Gloria Victis, Siege Survival: Gloria Victis voit votre pays envahi et votre cité brutalement assiégée.

Un regard novateur sur le coût humain de la guerre de siège médiévale.

Gloria Victis : Medieval MMORPG, le jeu de rôle en ligne massivement multijoueur, avait un accent autoproclamé sur le réalisme. Ce jeu, sorti sur Steam Early Access en 2016, est toujours en cours de développement. Nous pensions que Siege Survival : Gloria Victis serait un jeu de combat lourd axé sur les batailles de siège, se déroulant dans le même monde que son homonyme. Bien que Siege Survival : Gloria Victis met l'accent sur le réalisme, il prend une direction à laquelle on ne s'attendait pas. Siege Survival : Gloria Victis est un jeu de stratégie qui repose davantage sur la gestion des ressources que sur la construction de fortifications. Vous contrôlez un groupe de paysans - commerçants, fermiers, etc. - après que leur nation ait été envahie et que les murs de leur château aient été assiégés. Bien que vous ne soyez pas directement impliqués dans les combats, vos décisions sont vitales pour la survie du bastion. C'est à vous de construire des stations d'artisanat, de préparer de la nourriture, de cultiver, de fouiller, et même de repérer les forces et les positions des ennemis afin d'anticiper leur prochaine attaque. C'est un regard étonnamment nouveau sur le jeu de type siège, et donne une perspective alternative qui montre vraiment l'impact humain du conflit, et comment ceux qui ne sont pas directement dans la ligne de mire peuvent lutter. Bien sûr, vos paysans ne sont pas exactement à l'abri des effets de la guerre de siège. Non seulement ils doivent faire face à des pénuries d'approvisionnement et à de faibles quantités de nourriture ou d'eau, mais les attaques peuvent littéralement faire pleuvoir des flèches enflammées ou des pierres.

Le gameplay de Siege Survival : Gloria Victis est segmenté en jours, avec chaque jour divisé en jour et nuit. Pendant la journée, vous construisez, améliorez, réparez et, plus généralement, vous vous préparez à la prochaine attaque. Comme vous êtes en état de siège, la préparation peut avoir un côté désespéré. Il n'y a jamais assez de nourriture, d'eau ou de provisions, surtout au début. Les soldats qui défendent les murailles doivent également être nourris. Vous devez donc choisir entre nourrir vos ouvriers ou envoyer cette nourriture à ceux qui risquent leur vie pour se défendre contre les hordes d'attaquants. Les jours où des batailles ont lieu, vous devrez en supporter les effets et même apporter des provisions à la ligne de front. Vous ne voyez pas réellement la bataille se dérouler, à l'exception d'un aperçu de votre cour, où vos ouvriers devront se mettre à l'abri des projectiles qui arrivent. La cour à l'intérieur des murs est la zone principale où vous construisez, améliorez et fabriquez des fournitures pour les soldats et les ouvriers. Vous devrez construire des stations spécialisées pour fabriquer tout ce dont vous avez besoin, comme des établis pour les outils, un chevalet de scie pour couper le bois et le bois de chauffage, et un séchoir pour conserver la nourriture. Vous devrez également vous occuper des besoins de vos paysans en vous assurant qu'ils sont nourris, qu'ils ont assez à boire, qu'ils sont reposés et qu'ils ne souffrent d'aucune blessure ou maladie.

Une expérience finalement très perfectible.

Pendant la nuit, vous pouvez envoyer des charognards dans la ville, ce qui constitue presque une boucle de jeu à part entière qui tourne autour de la collecte d'objets et de la furtivité. La ville est sous occupation ennemie et des soldats ennemis patrouillent dans les rues. Vous devez esquiver les patrouilles tout en collectant des provisions dans la ville. Au début, seule une section de la ville vous est ouverte, mais au fur et à mesure de votre exploration, vous trouverez des raccourcis à débloquer pour rendre la ville plus accessible. Il y a aussi des événements à découvrir, avec des soldats et des travailleurs potentiels ou d'autres récompenses à la clé. Siege Survival : Gloria Victis est un jeu étonnamment mélancolique qui s'intéresse avant tout aux gens. Il ne s'agit pas de machines de guerre ou d'engins de siège qui viennent briser les murs, mais des gens à l'intérieur de ces murs qui tentent de rester en vie. En tant que tel, il y a des moments poignants et sombres. Siege Survival : Gloria Victis est axé sur la narration et donne un aperçu du monde de Gloria Victis sous un angle différent de celui du MMO.  Même sa musique est implacablement triste et inquiétante, donnant au jeu tout entier un sentiment de désespoir, comme si la survie dans votre fort n'était pas garantie.

Même si nous avons apprécié certaines de ses approches novatrices, nous ne nous sommes jamais vraiment amusés. Au début, nous avons été un peu déconcerté par le tutoriel qui semble s'arrêter après avoir donné les premières notions de base. Lorsque nous sommes entrés dans la boucle de jeu proprement dite, nous espérions que le sentiment de morosité se traduirait par une jouabilité palpitante, mais tout est mitigé. L'aspect construction de base est intéressant, mais il y a tellement de micro-gestion que nous l'avons trouvé fastidieux. Les ouvriers affamés ne mangent pas tout seuls, et ils ne travaillent pas non plus pour terminer une tâche si vous les en écartez accidentellement. Le jeu du charognard de nuit est intéressant, et peut-être le plus amusant - mais il est simple, et même lorsque vous avez un secteur de soldats agité et à votre recherche, l'évasion n'est souvent pas trop difficile.

VERDICT

-

Nous avons été surpris par Siege Survival : Gloria Victis. Il nous a touché d'une manière que des jeux comme Warsaw ont fait - un jeu sur le soulèvement de Varsovie qui a échoué. On a l'impression que tout est contre nous, mais qu'on arrive à peine à tenir le coup, grâce aux barres d'état, mais aussi grâce aux représentations de personnes avec lesquelles nous avons commencé à ressentir un lien. Cela étant, comme mentionné plus haut, l'expérience est davantage frustrante qu'amusante à ce stade de la sortie.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés