Spider-Man Bleu - Le Printemps des comics tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Mai 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Jeph Loeb
Dessin : Tim Sale

En 2002, Jeph Loeb et Tim Sale s'associent à nouveau pour créer Spider-Man : Blue et raconter l'autre facette de l'histoire : celle qui traite de Gwen Stacy, de ce qu'elle était, et du regret que Peter Parker ressent chaque jour de n'avoir jamais pu être avec elle comme il se doit. D'emblée, il convient de préciser que cette histoire en six parties ne concerne pas Spider-Man, bien qu'elle le mette en scène dans de nombreuses actions. Il s'agit plutôt de Gwen, de Peter, d'amour et de regrets. Dans Spider-Man : Blue, 40 ans se sont écoulés dans le monde réel depuis la mort de Gwen Stacy. C'est la Saint-Valentin et Spider-Man laisse une rose en haut du pont George Washington en mémoire de Gwen Stacy. C'est de là qu'elle est tombée et qu'elle est morte alors qu'il essayait de la rattraper avec un résultat tragique. Peter Parker raconte comment ils ont failli ne pas tomber amoureux. Il se souvient de ses premiers combats contre le Bouffon Vert et de la façon dont il a attiré l'attention de Gwen alors qu'elle traînait avec le sportif Flash Thompson et le riche Harry Osborn. Le massacre du Rhino n'est pas un gros problème pour sa relation naissante avec Gwen, mais l'arrivée de Mary Jane Watson l'est. Mary Jane fait sensation partout où elle va et flirte avec Flash et Harry, mais c'est avec Peter qu'elle est amie. Cette amitié met à mal sa relation avec Gwen et il est évident pour tout le monde, sauf pour Peter, qu'un triangle amoureux s'est formé. Lorsqu'il est blessé en combattant deux méchants qui revendiquent le titre de Vautour et que Gwen et Mary Jane lui rendent visite, la situation devient délicate. Se souvenant d'une bataille contre Kraven et de la façon dont Gwen Stacy a finalement pris l'initiative d'avouer ses sentiments pour lui, Peter admet que c'est elle qui l'a eu. Malgré toutes les fois où il était trop occupé en tant que Spider-Man pour lui accorder l'attention qu'elle méritait, c'est elle qu'il aimait.

Alors que ses souvenirs touchent à leur fin, on apprend qu'il a enregistré son histoire sur un vieux lecteur de cassettes dans le grenier de la maison qu'il partage avec Mary Jane, devenue sa femme. Ce n'est pas une trahison, et Mary Jane accepte que Gwen Stacy soit un souvenir qu'il ne pourra jamais oublier. Il est facile de dire que les illustrations de Spider-Man : Blue sont époustouflantes. C'est Tim Sale, et cela devrait suffire à tout le monde. Son style rappelle celui de Steve Ditko et de John Romita Sr, ce qui rend cette histoire, qui est essentiellement un flash-back, si touchante. Il ressemble aux comics de l'époque mais reste original. Spider-Man est fantastique, Mary Jane est sexy, et Gwen... il n'a jamais été question d'autre chose que du fait qu'elle soit la fille d'à côté dont un homme pourrait tomber amoureux. Sale capte cela parfaitement. L'histoire de Spider-Man : Blue peut sembler un peu plate pour ceux qui veulent juste une histoire ordinaire de Spider-Man mais, en tant que conte délicat de romance et de perte, elle est bien rythmée et sincère. Spider-Man : Blue équilibre soigneusement l'action et le drame, l'un ne l'emportant jamais sur l'autre. Nous pouvons tout à fait comprendre les petites victoires de Peter, comme le fait que Gwen monte avec lui sur sa moto, et chaque personnage se révèle être plus que les stéréotypes que nous avons acceptés au fil des ans. Puis il y a le véritable choc : malgré tous les rappels subtils de la perte tragique de Gwen, elle n'est jamais montrée. La retenue sur ce point est un pari, mais un pari qui rapporte des dividendes. Les fans ne le savent que trop bien, le répéter aurait été lourd et Jeph Loeb révèle ses capacités de maître conteur en l'évitant. Pour 5,99€, il serait difficile de passer à côté ce classique.

VERDICT

-

Spider-Man : Blue n'est peut-être pas pour tout le monde. Il s'agit d'un récit des points forts de ses aventures passées et il n'offre donc rien de nouveau dans le domaine de l'action de l'homme-araignée. Ce qu'il offre à la place, c'est une histoire d'amour, et une histoire touchante. Ce n'est peut-être pas pour les lecteurs adultes, mais c'est un sujet adulte et il se place aux côtés de Marvels comme l'une des meilleures séries limitées que Marvel Comics ait jamais publiées.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés