Gunvolt Chronicles : Luminous Avenger iX
Plate-forme : Nintendo Switch - PlayStation 4
Date de sortie : 26 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Gunvolt Chronicles: Luminous Avenger iX se déroule dans l'univers des titres Azure Striker Gunvolt (2014) et Azure Striker Gunvolt 2 (2016).

Un épisode différent.

Bien que la série Azure Striker Gunvolt ait déjà reçu quelques spin-offs, Gunvolt Chronicles : Luminous Avenger iX est le premier véritable épisode se déroulant en parallèle car il met en vedette le personnage de Copen et donne l'impression de donner une suite à la franchise. Son histoire implique le maléfique Institut Sumeragi et un groupe d'enfants qui se cachent de son règne brutal et des soldats ignobles connus sous le nom des Falcons. Cependant, l'espoir renaît lorsqu'ils rencontrent Copen et sa fidèle amie Lola, car ils sont peut-être juste assez puissants pour affronter les soldats d'élite de Sumeragi et les vaincre une bonne fois pour toutes. Bien sûr, Gunvolt Chronicles : Luminous Avenger iX est rempli d'action 2D étonnante qui est son principal attrait, donc si vous aimez le genre, permettez-nous de le dire d'emblée, vous devez jouer à ce jeu. Le contrôle de Copen est extrêmement précis et réactif, vous devez vous frayez un chemin tout en tirant sur une vaste gamme d'armes et en effectuant des mouvements spéciaux étranges. Pas de doute, vous risquez des ampoules au pouce gauche tant le concept requiert d'être réactif. Le Sprint ballistique permet quant à lui voler à travers les niveaux sans même toucher le sol.Quoi qu'il en soit, se précipiter sur les ennemis place une cible sur eux, puis vous tirez et déployez des armes spéciales jusqu'à ce qu'ils explosent. Cela semble génial, non ? Eh bien, c'est le cas et la variété d'armes spéciales que vous recevez après avoir vaincu les boss est également fantastique. Chaque boss dispose d'un pouvoir septimal à l'origine de ses capacités spéciales, et dès que Copen les aura battu, sa partenaire robotique Lola copie ces pouvoirs septimaux pour lui donner accès à un nouvel arsenal. Tiens tiens, comme dans Mega Man.

N'oubliez pas que Copen dispose d'un stock de Bullits, qui lui permettent de se précipiter et d'éviter automatiquement les attaques ennemies, que vous pouvez facilement recharger en appuyant deux fois vers le bas. Leur maintenance est cruciale et vous pouvez augmenter le nombre maximum de Bullits ainsi que de nombreuses autres boosters via les dévises gagnées dans le menu de personnalisation. Vous progresserez également au fur et à mesure que vous jouez, donc si jamais vous êtes bloqué, vous pouvez toujours rejouer les missions. En parlant de cela, vous pouvez essayer d’acquérir quatre objets de collection dans la plupart des stages, les jouer en mode Score Attack et essayer de battre vos meilleurs temps et scores. Entre deux missions, vous pouvez même parler à vos amis, ce qui augmente les chances d'être secouru chaque fois que vous êtes dans une situation difficile. Vous gagnez également des points Kudos qui permettent à Lola de se transformer et chanter pour vous. Lorsque Copen voit ses PV tomber à 0, il y a une chance que sa partenaireLola, le ressuscite dans un état amélioré.

Une réalisation qui progresse.

Sur le plan technique, Gunvolt Chronicles : Luminous Avenger iX affiche une réalisation 2D assez charmante et colorée. Les graphismes sont aussi attrayants que les fans s’y attendaient, notamment les sprites 2D superbement animés, les décors détaillés et distinctifs et les magnifiques illustrations de personnages. Nous sommes clairement au-dessus d'Azure Striker Gunvolt, logique puisque les précédents jeux étaient des portages jeux 3DS. Sur le plan positif, les graphismes de l’histoire et des séquences de dialogues paraissent très nets du fait qu’ils sont principalement composés d’illustrations et de texte. Aucun ralentissement n'est à constater, les animations sont d'une grande fluidité, et la jouabilité s'avère très efficace. Néanmoins, le gameplay est différent d'un Mega Man, car il met surtout l'accent sur les combats, les réflexes et la plate-forme beaucoup moins. En effet, le titre prend souvent des allures de beat'em all, avec des ennemis ou des obstacles qui bloquent l'avancée dans les niveaux et nécessitant de faire le grand ménage avant de pouvoir avancer. A noter que Gunvolt Chronicles est proposé uniquement en anglais à l'heure actuelle et qu'une édition physique a été lancée en Asie et en Amérique du Nord, mais absolument pas en Europe.

La bande-son est impressionnante, chaque scène a une piste unique et ce sont principalement des airs énergiques qui amplifient l'action et sonnent comme s'ils appartenaient à un jeu Mega Man de la période 32 bits. Lorsque vous prenez en compte les effets sonores gratifiants, vous vous retrouvez avec un paysage sonore très plaisant qui fera battre votre cœur à mesure que vous zoomerez sur les niveaux tout en effectuant des attaques et des mouvements stylés. Oh, et c'est incroyablement satisfaisant chaque fois que vous déployez votre compétence SP. Enfin, quelques aspects laissent l'impression que Gunvolt Chronicles : Luminous Avenger iX aurait pu faire un peu plus pour ajouter de la valeur à la rejouabilité. Une fois que vous avez terminé le jeu, vous débloquez six niveaux bonus qui sont assez cool et agissent comme des défis agréables. Cependant, il aurait été appréciable de déverrouiller un personnage supplémentaire pour jouer à nouveau la campagne avec ou une sorte de mode supplémentaire. Enfin, les développeurs auraient du laisser l'option de personnaliser Copen davantage, car simplement augmenter les niveaux et acheter des boosters ne semble pas suffisant.

VERDICT

-

Lorsqu'il s'agit de jeux d'action 2D, il est difficile de trouver une expérience plus satisfaisante que Gunvolt Chronicles : Luminous Avenger iX en ce moment. De sa présentation parfaite à son action à haut indice d'octane, c'est un excellent exemple d'action 2D bien faite.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés