Food Wars ! tome 31
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 04 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario : Yuto Tsukuda
Dessin : Shun Saeki
Avec la collaboration de Yuki Morisaki

Food Wars ! (Shokugeki no Soma) est une série toujours en cours de parution au Japon, et qui a connu trente-cinq tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Soma Yukihara a grandi dans les cuisines du restaurant familial, et est bien décidé de prendre un jour la tête du restaurant paternel. Son quotidien est toutefois bouleversé lorsque son père accepte un travail dans un place new-yorkais. Le jeune garçon intègre dès lors une prestigieuse école culinaire, Totsuki. Mais il va lui être difficile de trouver sa place dans cet établissement, lui le fils d'un chef de petit restaurant de quartier, tandis que l'école accueille essentiellement la descendance de personnes renommées dans la gastronomie. La première étape consistera à passer l'examen d'entrée, et préparer des plats qui plairont au jury, notamment Erina Nakira, fille de l'administrateur de l'école, et meilleure élève de Totsuki de surcroît. Pour ce faire, il multipliera les expériences culinaires, bonnes comme mauvaises, afin de progresser dans son art. La série met aussi l'accent sur le plaisir de déguster un bon petit plat, avec des séquences extrêmement détaillées et des personnages qui décortiquent littéralement toute la recette. Dans ce nouvel arc, Soma et le reste des résistants revendiquent la victoire au Régiment de Cuisine, dissolvant officiellement l'administration Azami. Un nouveau Conseil des Dix est né et les premières années passent à la deuxième année scolaire à l'Institut Totsuki. Mais la paix ne dure pas longtemps. Quelques mois après le début de la nouvelle année scolaire, une odeur de trouble se dégage de nouveau !

Après une longue série de plus de trois cents chapitres, Food Wars ! Shokugeki no Soma a récemment pris fin au Japon. Les derniers volumes de tankobon sont toujours en cours de parution, et ils recueillent le dernier arc de la série : la bataille de Sôma et ses amis contre les "chefs de l'ombre" (un terme utilisé ici pour désigner les cuisiniers qui servent les criminels). Visuellement, ce volume est au milieu du chemin. Parmi les avantages, vous trouverez de belles images d'architecture, d'ombrage et de nature. Soma a également certaines de ses expressions ridicules bien connues, et les modifications subtiles apportées aux conceptions des personnages après le saut temporel sont bien faites. La nourriture a aussi l'air savoureuse comme toujours. Malheureusement, les pages métaphoriques d'orgasme culinaire sont parmi les moins créatives de la série à ce jour, et les moments de tentative de comédie visuelle s'avèrent souvent sans vie. Prenons par exemple une scène de bagarre entre Erina et Soma. Ils ont des expressions faciales exagérées, mais il n'y a pas de véritable sens de l'énergie dans leur conflit, ni le moindre petit détail qui pourrait vraiment vendre les frustrations des personnages. L'antagoniste au milieu du volume, le premier chef de l'ombre que Soma rencontre, a beaucoup d'expressions caricaturales et maléfiques, mais elles tombent à plat. Il y a peu de profondeur physique ou de personnalité dans les nouveaux venus, ce qui fait qu'il est difficile de se sentir investi dans l'histoire.

Une écriture mitigée contribue également au manque d'enthousiasme. Le véritable méchant de l'arc, qui est présenté vers la fin du livre, est un ensemble de clichés et de révélations ennuyeuses combinés en une menace médiocre. Afin de montrer qu'il est un cuisinier fantastique, l'équipe de créateurs a choisi de le montrer en train de battre l'un des chefs les plus talentueux de la série. Le problème ? Nous ne voyons que les résultats du match, et absolument rien de la nourriture ou de la stratégie réelle. On nous dit simplement que ce nouveau méchant est une force majeure avec laquelle il faut compter, plutôt que de montrer la moindre preuve de ce fait. De plus, les blagues sur le sexe sont abondantes, mais leur taux de réussite est précaire. Plutôt que de présenter de manière convaincante les nouveaux joueurs de cet arc, nous avons une description d'un homme deux fois plus âgé que Megumi l'appelant «Maman Megumi», ainsi qu'un autre chef en colère qui s'en prend à une autre adolescente. Il y a aussi un terrible bonus à la fin mettant en vedette des personnages féminins de différentes bandes dessinées de Jump et de toute évidence, le fan service est très présent. Du côté des points positifs, Megumi occupe le devant de la scène dans ce volume. L'arc de l'ombre commence avec Soma et Megumi qui enquêtent sur de mystérieuses fermetures de sources thermales. Bien que l'intrigue elle-même soit légère, elle laisse le temps aux deux personnages les plus sympathiques de la série d'interagir et de montrer comment ils ont grandi. Megumi peut tout particulièrement montrer ses prouesses en matière de cuisine dans un match, sans que Soma ne prenne la relève. La voir devenir vraiment l'héroïne pour une fois au lieu d'être une demoiselle en détresse est l'un des points forts de ce volume.

VERDICT

-

Dans l'ensemble, ce volume de Food Wars ! marque une baisse de rythme évident. Pratiquement toutes les facettes du manga, du dessin à la présentation des nouveaux méchants en passant par l'humour sexuel, sont en retraits depuis le précédent arc. Il y a des points positifs comme Megumi enfin sous les projecteurs, mais la phase finale de la série débute de manière très perfectible.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés