Ragnarok Gai tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 08 Avril 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Tsuguo Okazaki

Ragnarok Gai est une série en sept tomes parue au Japon aux éditions Scholar (puis Shogakukan). Ce manga en noir et blanc met en vedette un homme très recherché, Gai Graybird, alias Ragnarok Guy, le seul survivant de la troupe Melder Special Mobile appelée 30 Satan. Il est accusé d’avoir tué ses coéquipiers. La chef Honeydew Honey, qui est bien plus qu’un joli visage, le poursuit à travers tout l'univers. Après Cosmo Police Justy, Black Box nous proposent donc une nouvelle série signée Tsuguo Okazaki et pré-publié entre 1984 et 1985 dans le Shônen Sunday. Il s'agit d'un space opera comprenant cette fois une histoire complète : Godkiller fuit une redoutable police spatiale et devra chercher à prouver son innocence dans l'affaire dont il est accusé.

Dans ce deuxième tome, Gai est toujours en fuite et a été mortellement blessé par Cloud, l'un des anciens membres de la Melder Special Mobile, devenu un véritable cyborg. Une infirmière ambulante réussit à le tirer d'affaire mais sa navette spatiale est rapidement réquisitionner par un vieux scientifique excentrique accompagné d'un géant. Cette rencontre est-elle vraiment le fruit du hasard ? Pas si sur. L'action ne va pas manquer dans cet opus et si nous restons dans un univers très classique de space opera tel qu'on l'imaginait dans les années 1980, le degré de violence se montre beaucoup plus soutenu que dans les précédentes œuvres de l'auteur. Cependant, Ragnarok Gai s'émancipe de ses glorieux inspirateurs (notamment Ken le Survivant) et le duel contre Cloud va reprendre de plus bel laissant un cliffhanger haletant en fin de volume.  En outre, Gai semble se rapprocher de l'infirmière et le scientifique semble avoir une carte à jouer par la suite. Toutefois, Ragnarok Gai demeure avant tout la quête d'un personnage seul face à lui même, traqué par l'armée mais redouté par le monde entier. Son voyage pourrait sérieusement se compliquer tant l'univers apparaît vaste et dangereux. Le dessin est quant à lui en progrès manifeste depuis Cosmo Police Justy, le trait s'avère plus précis, les décors sont jonchés de détails.

VERDICT

-

Ragnarok Gai confirme ses qualités dans ce deuxième tome. Le manga s'avère très dynamique et dévoile peu à peu les circonstances qui ont fait de Godkiller l'individu le plus recherché au monde. Il ne s'agit pas seulement d'une aventure à multiples facettes, la trame prend parfois un tournant action assez rustre telle qu'elle était populaire dans les années 1980. L'arrivée de nouveaux personnages (à commencer par l'infirmière et le vieil homme) apporte un zeste d'énergie supplémentaire, mais de nombreuses zones d'ombre subsistent encore.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés