Hunter Killer
Plate-forme : Blu-Ray
Date de sortie : 12 Avril 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Réalisé par Donovan Marsh.

Lorsqu'un sous-marin américain disparaît au pôle Nord, le commandant inexpérimenté Joe Glass (Gerard Butler) est dirigé dans un deuxième sous-marin pour enquêter en mer russe afin de constater les dégâts. Pendant ce temps, une équipe de NAVY Seals en Russie assiste à l'enlèvement du président russe par un général en mutinerie. Ce qui suit est une course contre la montre pour sauver le président et empêcher une nouvelle guerre mondiale. Le sous-marin de Joe est rapidement pris comme cible et sa destruction éminente risque de plonger l'humanité dans un conflit nucléaire.

Le thriller sous-marin Hunter Killer est basé sur le livre «Firing Point» (2012) de Don Keith et George Wallace. Le réalisateur sud-africain Donovan Marsh, jusqu'alors principalement connu pour ses petites séries dramatiques et ses comédies légères comme Spud, dirige Gerard Butler dans un film qui semble être sorti tout droit des années 90. Le résultat est un thriller nostalgique et fonctionnel. L'histoire est une sorte de compromis entre un scénario classique de la guerre froide avec des Russes hostiles et un regard plus optimiste sur les relations américano-russes. Glass est un personnage typique de Gerard Butler : un outsider un peu macho qui n'a pas le temps de faire des bêtises. Butler est plus ou moins en pilotage automatique, il fronce beaucoup les sourcils, grogne avec assurance contre les membres de l'équipage qui le dérangent et se révèle bien sûr être un leader né en tant que capitaine nouveau-né. Le rappeur Common, l'amiral, ne veut pas vraiment convaincre et Gary Oldman n'a rien d'autre à faire que de se disputer avec son collègue amiral. Linda Cardellini apparaît également en tant qu'analyste de la NSA qui doit principalement interpréter la voix de la raison entre les mâles alpha surchauffés qui l'entourent.

L'équipe Seal semble exister principalement parce qu'on pensait que deux heures dans un sous-marin pourraient être un peu ennuyeuses. Elle provoque des intermèdes explosifs alors qu'elles se concentrent de plus en plus sur le général russe rebelle. Seul Toby Stephens se distingue en tant que lieutenant Beaman, terre-à-terre. Au bout d'un moment, nous avons le sentiment de regarder deux films ensemble, qui ne se rejoignent qu'à la fin. C’est dommage, car les scènes dans le sous-marin sont les plus amusantes, le point culminant étant un voyage cinglant dans un champ de mines russe. Michael Nyqvist, connu sous le nom de Mikael Blomkvist dans la trilogie "Millennium", mérite une mention spéciale. Dans l'un de ses derniers rôles, il joue le capitaine russe Andropov, obligé de travailler avec Glass et apprend peu à peu à lui faire confiance. Un rôle de peu de mots, dans lequel il laisse son visage parler pour lui-même.

VERDICT

-

Pour les fans de vieux films d'action et de thrillers sur la guerre froide, "Hunter Killer" est un must: le film semble s'être échappé directement de cette époque. Malheureusement, cela signifie aussi qu'il y a quelques écueils scénaristiques. Plus de temps passé dans le sous-marin et moins de controverses politiques sur le continent auraient aidé la trame.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés