Seraph of the End tome 16
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 15 Février 2019
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Story Board : Daisuke Furuya      
Scénario : Takaya Kagami       
Dessin : Yamato Yamamoto

Seraph of the End (Owari no Seraph) est un manga toujours en cours de parution au Japon et qui a connu dix-huit tomes à ce jour aux éditions Shueisha (ainsi qu'un épisode 8.5). Un jour, un mystérieux virus est apparu sur Terre et a tué tous les êtres humains infectés âgés de plus de 13 ans. Dans le même temps, les vampires ont émergé des entrailles de la planète et ont asservi ce qui restait de l'humanité. Quatre ans plus tard, les enfants vivent dans une cité souterraine sous le joug de la puissance ennemie. Les humains ne sont élevés que pour servir de nourriture aux suceurs de sang. Yûichirô Hyakuya parvient à s'enfuir, même si plusieurs de ses amis n'ont pas eu cette chance, et réussit à rejoindre la cité humaine qui se reconstruit peu à peu. Il décide de rejoindre un bataillon d'extermination de vampires pour assouvir sa vengeance. Le début de l'aventure s'avère très classique, tant dans la forme que dans le fond, même si un certain aspect surnaturel se dégage de l'œuvre. Les personnages devront par exemple pactiser avec des démons pour manier des armes. A présent aspirant soldat de la brigade Gekki, Yûichirô entend mener à bien sa quête. Mais il manque encore de technique au combat, et pour progresser plus rapidement, il lui faudra une arme démoniaque de rang supérieur. Les premiers affrontements sont étonnamment fluides, l'occasion de mieux comprendre les idéologies des deux camps et de découvrir l'évolution de l'ennemi. Rappelons que, contrairement à beaucoup de séries gothiques, les vampires sont ici organisés et disposent même d'une nation et d'une armée, ce qui en fait une force ennemie redoutable.

Ce tome seize marque le début du combat contre Ky Luck, le personnage en couverture de ce tome. Il s'agit d'un géniteur de cinquième rang, plus puissant que Ferid Bathory lui même, et la reine Krul Tepes apparaît désormais menacée. Pour l'affronter, une alliance composée d'humains, de vampires et même de démons, est montée sur pied. Malgré le sens tactique aiguisé de Glenn, la force bestial de Yû et la puissance de Crawley, la bataille ne tourne clairement pas en leur faveur ... Yûichirô se fait même transpercer le cœur ! L'escouade Shinoa compte pourtant utiliser le Seraphin à l'intérieur de Yûichirô pour submerger Ky Luck. Mais pourra t-il conserver le contrôle assez longtemps pour ne pas y laisser son âme ? Quelque temps plus tard, Yûichiro et ses camarades se dirigent à Nagoya dans la résidence de Glenn. Yûichiro va être amené à s'interroger sur son passé, bien avant son enfance à l'orphelinat. Sa mémoire est morcelée, signe qu'il a du vivre un traumatisme important. Il se souvient que ses parents l'ont traité de démon, il semblerait que des expériences occultes, liées aux forces divines et aux Cavaliers de l'Apocalypse, aient eu lieu il y a bien des années. Ce volume ne résoudra pas le mystère sur l'identité de Yûichirô, il parvient davantage à étoffer (et étouffer) le mystère. Le dessin signé Yamato Yamamoto est très réussi dans l'ensemble, avec une ambiance qui évolue assez nettement au fil des tomes.

VERDICT

-

Plus classique qu'escompté, Seraph of the End n'en demeure pas moins un shonen très efficace et délivrant un univers riche en nuances. Il est difficile pour Yûichirô de trouver sur quel épaule s'appuyer, tant les forces en présence ont des choses à se reprocher, même entre alliés. Mais l'amitié pourrait transcender les clivages et réserver quelques surprises à l'escouade. Ce volume 16 ajoute encore du mystère à l'identité de Yûichirô, alors que les combats s'avèrent de plus en plus retors.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés