Yonder : The Cloud Catcher Chronicles
Plate-forme : Xbox One - Nintendo Switch
Date de sortie : 27 Février 2019
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Yonder se déroule sur l’île de Géméa, un paysage autrefois luxuriant  et désormais envahi par un miasme maléfique ...

Il était une fois

Développé par le jeune studio australien Prideful Sloth, Yonder : The Cloud Catcher Chronicles prend place sur l'île de Géméa, un paysage offrant huit environnements distincts, des plages tropicales aux sommets enneigés. Chacun d'entre eux présente une faune et une flore uniques qui changent selon les saisons en plus d'un rythme jour et nuit. Aujourd'hui, Géméa est contaminé par une brume maléfique et ses habitants perdent espoir. C'est sans compter sur l'apparition d'un héros, vous, qui va devoir lutter contre la menace et trouver un moyen de bannir les ténèbres de l'île, à savoir s'associer avec les esprits. Évoluant dans un monde ouvert, le titre ne manque pas de s'inspirer de The Legend of Zelda : Breath of the Wild, de part son design et ses couleurs dominantes, mais avec un budget beaucoup (mais beaucoup) plus modeste et aussi moins d'ambition. Le titre étant classé 3+, il ne fallait pas s'attendre à voir beaucoup d'action et c'est le cas. Parfois, Yonder a davantage les traits d'un voyage contemplatif que d'un véritable jeu d'aventure et ce côté "tranquille" pourra excéder les plus impatients, sachant qu'il n'y a pas de véritable but à la clé (et certainement pas de princesse à sauver) si ce n'est une simple exploration de l'île.

A l'image d'un Harvest Moon ou un Story of Seasons, vous pourrez également exploiter une ferme, récolter de nombreuses ressources grâce à vos outils (hache, pioche, etc), vous détendre à la pêche, fabriquer des vêtements ou faire cuisiner. En dehors de la trame principale, les habitants de l'île n'hésiteront pas à vous confier des quêtes annexes, et il sera possible d'échanger vos préparations ou vos objets avec les personnages non jouables. En revanche, aucun combat n'est proposé durant la partie, le souffle épique de l'aventure étant totalement étranger à Yonder de même que la difficulté beaucoup trop basse pour les habitués au genre.

Une réalisation à la hauteur ?

Le design en cel shading s'en sort avec les honneurs, le graphisme apparaît plutôt mignon, les créatures affichent un design assez original et les biomes sont bien gérés, mais pas autant que Zelda ou Minecraft cela étant. En revanche, l'univers n'est pas aussi grand qu'on aurait pu le souhaiter et le personnage se déplace assez lentement. Cette raideur de l'animation rend la progression parfois pesante, surtout que la jouabilité aurait mérité d'être un peu plus confortable d'autant plus que l'interface manque également de réactivité (notamment lorsqu'il faut changer d'objets). Sur Xbox One X, il est bien sur possible de profiter du jeu en 4K Ultra HD, il est vrai que le moteur n'est pas spécialement exigeant en ressources. La bande son est quant à elle extrêmement discrète, il se dégage une ambiance relaxante du jeu, le doublage anglais est convaincant et les bruitages ne manquent pas d'énergie.Côté durée de vie, il faudra environ sept heures pour terminer l'aventure, sachant que certaines zones optionnelles pourront être débloquées en collectant des petites fées.

VERDICT

-

Yonder est une production indéniablement zen mais qui perd des points par son positionnement un peu trop bancal. Ce n'est pas vraiment un jeu d'aventure open world tant la progression apparaît comme une balade de santé, ni vraiment un jeu de gestion tant les options s'avèrent limitées. Un hybride sympathique quoiqu'il en soit, presque un jeu contemplatif, et qui est de surcroît proposé à prix modéré. Cela passe beaucoup mieux ainsi.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés