Paranoïa
Plate-forme : Blu-Ray
Date de sortie : 14 Novembre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Réalisé par Steven Soderbergh.

Un film de cinéma complètement filmé avec un iPhone. Un pas audacieux pour le réalisateur de renom Steven Soderbergh, connu du grand public pour le film "Oceans", et juste avant "Paranoïa", responsable de "Logan Lucky". Dans 'Unsane', nous suivons Sawyer Valentini (Claire Foy), qui est tourmentée par des névroses et des crises d’anxiété causées par des expériences traumatisantes avec un harceleur. Sa vie solitaire se limite à un emploi peu motivant, aux appels de sa mère et à des rendez-vous galants qui sont initiés par des réseaux sociaux. Son passé la hante, l'obligeant à consulter. Avouant avoir déjà eu des idées suicidaires, elle finit par signer involontairement une décharge pour être placée dans une institution psychiatrique. Sawyer découvre que les patients assurés sont consciemment pris contre leur volonté afin que la clinique puisse rester rentable. Dès que l'argent de l'assurance est épuisé, les patients sont alors déclarés «en bonne santé». Et comme si l'admission forcée ne suffisait pas, Sawyer pense pouvoir reconnaître son harceleur chez l'un des médecins, ce qui ne fait que renforcer sa paranoïa.

Paranoïa fonctionne particulièrement bien dès la première heure. Soderbergh évoque constamment une atmosphère fortement claustrophobe et sait saisir la paranoïa à laquelle Sawyer est confronté. C’est aussi en grande partie le mérite de Claire Foy, qui, sous Soderbergh, a la chance de se débarrasser complètement de son apparence aristocratique en tant que reine Elizabeth dans "The Crown". Foy sait comment garder son personnage complexe facilement accessible et veille à ce que le spectateur continue à vivre avec elle. Cependant, Foy ne peut pas empêcher le film de perdre sa force dans la dernière partie. Le sentiment de paranoïa qui caractérise la première heure de 'Unsane' est relégué au second plan par Soderbergh, et le film change de plus en plus vers la fin dans un thriller B un peu simple. Et c'est assez dommage, précisément parce que Soderbergh place son personnage principal dans la première heure de manière si habilement ambivalente. Parce que le spectateur ne sait pas tout d’abord quelle est la réalité et ce qui se passe dans la tête de Sawyer. Dans la dernière partie du film, Soderbergh semble vouloir plaire à son public principalement en donnant le plus de réponses possible, afin que le film perde son attrait et soit moins à fleur de peau. C’était donc courageux lorsque Soderbergh a osé plonger plus profondément dans la psyché de Sawyer, au lieu de choisir la route maintenant un peu trop sûre. Au début, Soderbergh joue encore intelligemment avec la frontière entre perception et réalité, mais dès que cette frontière s'estompe, «Unsane» devient moins intéressant. Ce qui n’aide pas non plus, c’est que le harceleur (Joshua Leonard) devienne de plus en plus caricatural vers la fin et réponde trop fortement aux lois du genre thriller. Le jeu de Leonard n'est pas assez cohérent pour faire assez d'impression tout au long du film.

VERDICT

-

Steven Soderbergh a largement réussi à faire un thriller oppressant et fortement claustrophobe. Le choix de filmer "Paranoïa" complètement avec un iPhone est un assez bon choix et renforce l'effet aliénant de l'environnement de Sawyer. Cependant, le film est certainement devenu trop facile vers la fin. Soderbergh critique entre deux lignes la cupidité américaine et le système de santé bizarre. L'atout le plus important du film est Claire Foy, qui avec ce rôle s'avère une fois de plus être l'une des actrices les plus talentueuses du moment. Paranoïa est un bon thriller, qui ne peut malheureusement pas tout à fait se réaliser.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés