Edens Zero tome 1 : Dans le ciel de Sakura
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 10 Octobre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario et dessin : Hiro Mashima

Edens Zero (Eden's Zero) est une série toujours en cours de publication au Japon et qui a connu deux tomes à ce jour aux éditions Kodansha. Au Granbell Kingdom, un parc d'attractions abandonné, Shiki a vécu toute sa vie avec des machines. Il considère les robots comme ses meilleurs amis et en prend toujours soin. Puis, un jour, il rencontre un autre humain - Rebecca, une fille qui crée des vidéos en ligne pour devenir populaire, accompagnée de Happy, son petit chat bleu. Ces nouveaux arrivants ignorent qu'ils sont les premiers à fouler le pied de l'île de Granbell en cent ans. Alors que Shiki cherche à se faire de nouveaux amis, ses anciens voisins sont à la recherche d'une opportunité pour lancer une rébellion robot. Et lorsque son ancienne patrie devient trop dangereuse, Shiki doit rejoindre Rebecca et Happy dans leur vaisseau spatial et s'échapper dans l'infinité du cosmos ...

Même si Fairy Tail a pris fin, son créateur, Hiro Mashima, n'en pas du tout fini avec l'industrie du manga. À l'été 2018, il a lancé une nouvelle série intitulée Edens Zero et son premier volume est sorti récemment. Est-ce bien ? D'une première impression, ce volume d'Edens Zero ressemble juste à un prologue où les objectifs de la série ne sont pas clairement définis. Il y a certes des idées sur ce que les personnages veulent faire et l'impression est que quelque chose de grand se profile à l’horizon, mais on ne nous a pas vraiment donné beaucoup de matière au début. Le premier volume d'Edens Zero donne l'impression qu'il manque quelque chose, un objectif fort et central. Jusqu'ici, la série ressemble à un conte de science-fiction générique avec un travail de peinture shonen. Il y a peu d'action, les concepts et les décors de science-fiction sont familiers, et on ne nous donne pas beaucoup de substance à cet univers pour le rendre vraiment unique. La série rappelle également le dernier manga sur lequel Mashima a travaillé, avec des thèmes similaires d’amitié et de personnages familiers (dont certains pourraient tout aussi bien être les mêmes à un moment donné). Ce n'est pas avant le dernier quart du livre que nous avons reçu une indication de l'endroit où la série nous mènera.

En réalité, ce premier tome n’est qu’une pure installation de l'univers, sans contexte ni objectif précis. Pour l’essentiel, l’histoire n’a aucun but: Rebecca et Happy emmènent Shiki de Grandbell à Blue Garden, pensant qu’il voudra peut-être devenir un aventurier. Nous rencontrons des personnages, en apprenons davantage sur ceux que nous avons, puis la distribution décide d'aller chercher cet être cosmique pour de l'argent et des clics sur YouTube. Il n'y a tout simplement pas grand chose ici et quand nous obtenons enfin une direction, ce n'est pas vraiment palpitant. Certes, il y a des allusions à quelque chose de plus grand là-bas, évoqué par des personnages secondaires et un flash-forward vers un avenir lointain, mais il n'y a tout simplement pas assez d'initiatives en ce moment pour vraiment faire en sorte que l'histoire clique bien. Les personnages sont un peu mélangés ici, mais ils sont certainement plus agréables que l'histoire elle-même à ce stade. Shiki est un gars qui a été seul depuis toujours, avec tous ses amis et sa famille qui grandissent en étant des êtres artificiels. Il n'avait même jamais rencontré d'humain avant l'arrivée de Rebecca. En tant que tel, il trouve les humains et les êtres vivants fascinants, désirant constamment les toucher (pour le meilleur ou pour le pire) ou se lier d'amitié avec eux. Voyager sur une autre planète et voir tant d'autres formes de vie le frappe complètement. Bien que son objectif soit de rencontrer des gens et de se faire plus d'amis, il est assez crédible avec son passif pour que cela ait un sens et qu'il ne se sente pas trop ringard ou pesant. Rebecca est essentiellement une star de YouTube (ou dans ce cas, une étoile B-Cube), explorant constamment le Cosmos Sakura pour son aventure et sa popularité. Elle a certainement le potentiel d’être énervante avec ses tentatives de se filmer, d’agresser ou de jouer pour la caméra, et c’est parfois le cas. Cependant, elle ne dépasse jamais la ligne jaune et, avec l’ajout de son passé, son désir de devenir une star populaire avec des tonnes de fans gagne un contexte différent. Elle a aussi les nuances d'être une fille d'action, mais qui sait aller de l'avant. Happy le chat bleu est… à peu près tout à fait comme il était dans Fairy Tail, étant ce mignon personnage mascotte qui fournit un relief ou une exposition comique. On apprécie la nouvelle histoire du personnage et son exécution, qui est à la fois absolument déchirante et lui donne un nouveau rôle dans l'équipe. C'est un groupe principal de personnages avec du potentiel, mais ils sont tous des diamants bruts pour le moment.

Les autres parties de l'écriture et de l'histoire fonctionnent assez bien, mais elles n'éblouissent pas. Nous n'avons pas beaucoup de temps avec les acteurs de soutien; ils sont juste établis pour plus tard. Nous avons Clarisse Layer, une réceptionniste de la guilde des aventuriers qui est gentille avec tout le monde; la mystérieuse Shiki, chasseuse de pirates dans l'espace, appelée Elise Crimson; et la rivale B-Cube de Rebecca, Labilia Christy, qui est super arrogante. Personne n’est particulièrement digne de ce nom ni ne se démarque encore, mais ils pourront éventuellement servir à autre chose. L'histoire avance à un rythme lent, prenant son temps pour construire le monde et monter le casting, mais elle manque étrangement de direction jusqu'à la fin. L'humour amène parfois un moment amusant avec les éléments visuels et l'écriture, mais pas assez souvent. Là où le livre réussit avec brio, c’est dans son drame et ses moments d’émotion intense. Mashima sait vraiment comment créer une scène dure, ajoutant du poids et de la puissance aux événements qui font mouche, comme il se doit. Ils ne se sentent pas manipulés dans l’exécution, s’intégrant parfaitement au ton plus sombre sous-jacent qui règne entre les lignes de la série jusqu’à présent. La fin du premier chapitre est incroyablement bonne sur ce front avec Shiki qui quitte sa planète et le sort réservé à tous ceux qui restent, ainsi que la trame de fond avec Rebecca et Happy.

Le dessin de Mashima est satisfaisant. C'est son style vif, gai, mélange d'anime et de cartoon que nous avons déjà vu dans Fairy Tail. Il est excellent pour décrire le langage corporel, les expressions du visage et de bons gags visuels amusants, tout en présentant une action intense. Il a également de très beaux designs visuels pour la technologie et les lieux de la science-fiction, ce qui donne d’impressionnantes doubles pages qui font plaisir à vos yeux (comme le plan du Sakura Cosmos). Le design des personnages est très bien aussi, mais c'est là que les choses commencent à devenir trop familière. Edens Zero recycle BEAUCOUP de character design des séries précédentes que Mashima a créé. Rebecca ressemble étrangement à Lucy (Fairy Tale), Elise est essentiellement Ezra (Fairy Tale également), alors que Nikora semble tout droit issu de Rave Master. Il se peut que Mashima réutilise des dessins et des noms pour répondre aux attentes, mais cela apparaît étrange et casse parfois la narration. En outre, le fan service est un peu trop présent dans certaines séquences, et il est toujours embarrassant de voir Shiki tripoter les seins de Rebecca ou regarder sa jupe.

VERDICT

-

Edens Zero marque juste un bon début de série d'un créateur de manga populaire. Bien qu'il y ait certainement des signes d'amélioration future ainsi que des points forts dans l'histoire, ce premier volume n'en fait pas assez pour éblouir. L'histoire semble trop sans but et sans engagement tout en étant trop semblable au dernier travail du créateur. Si vous êtes intéressé par Edens Zero, il serait utile de patienter jusqu'à ce qu'au deuxième volume tombe avant de commencer celui-ci. Peut-être qu'une meilleure vision la série émergera à ce moment là.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés