Signal 100 tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 28 Novembre 2018
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Arata Miyatsuki
Dessin : Shigure Kondo

Signal 100 est une série en quatre tomes initialement parue au Japon aux éditions Hakusensha. Le professeur Shimobe n'a aucune autorité et est devenu le souffre-douleur d'une classe de seconde. Ses mauvais résultats le mettent sous la menace d'une sanction administrative, aussi il décide de payer ses élèves afin qu'ils viennent assister à son cours et éviter ainsi un blâme. Le cours de mathématiques prend un tournant étonnant puisque les lycéens sont invités à visionner une vidéo comportant de nombreuses images subliminales. Sans le savoir, ils ont été hypnotisés et ont enfoui au plus profond de leur être une suggestion de suicide. Il existe un total de cent actions à ne pas réaliser sous peine d'y laisser la vie. Quelles sont-elles ? Nous aurons le temps d'en découvrir seulement deux puisque M.Shimobe décide de mettre fin à ses jours en se jetant par la fenêtre. Bref, Signal 100 est un énième manga de survie où un groupe de lycéens a été piégé dans un jeu mortel où il ne peut y avoir qu'un seul survivant sur les trente-sept élèves de la classe. Toutefois, la particularité de la trame est que ce sont les propres actions des personnages leurs principaux problèmes, car des gestes à priori anodins peuvent produire à une mort instantanée. La première action interdite est de frapper quelqu'un, la seconde est de parler de ce qu'il se passe à quelqu'un en dehors de la classe. Seul un protagoniste semble avoir échappé à ce jeu, Sota Sakaki, absent le jour de la séance d'hypnose collective ...

Dans ce tome deux, Wada, le caïd de la classe, compte se servir des signaux interdits pour se débarrasser des autres. Si un certain nombre d'élèves pointe du doigt (littéralement) un de leurs camarades, c'est la mort assurée de ce dernier. Rena Kashimura, qui s'est rapproché de Sataki, pourrait bien être une de ses prochaines victimes. Pourtant, cette partie est finalement rapidement expédiée car une nouvelle épreuve bonus va débuter. L'objectif est simple, il faut retrouver vingt signes (sur les cent) en ayant une chance sur deux à chaque fois. Une bonne réponse pourra sauver une personne, car en cas de score parfait, le groupe pourra accéder à une vidéo montrant comment annuler l'hypnose des élèves. Évidemment, pour réussir cet exercice, il faudra prendre des risques démesurés. Sauf que Sakaki a d'autres projets en tête, étant persuadé que M.Shimobe avait un complice au sein de la classe. Cet(te) allié(e) risque de compromettre leurs chances. L'identité de cette taupe est finalement assez prévisible, mais la tournure des événements l'est beaucoup moins. L'intrigue signée Arata Miyatsuki (Perfect Crime) réserve son lot de mystère, malgré quelques ficelles assez visibles pour expliquer le fait que les lycéens ne puissent pas quitter leur établissement. Le dessin de Shigure Kondo, dont il s'agit du premier titre en France, s'en sort relativement bien, offrant une galerie de personnages bien campés et des décors assez fournis. Les dernières pages laissent augurer un troisième tome plus complexe, car des professeurs ont également été piégés dans l'école, et pour s'en sortir, ils devront participer à un jeu totalement différent.

VERDICT

-

Signal 100 est un manga de survie un peu différent de l'approche habituelle, puisque ce sont une centaine d'actions interdites (mais souvent anodines) qui vont provoquer la disparition prématurée des personnages et non une menace extérieure. La trame évolue assez bien dans ce deuxième volume et réserve de nombreux rebondissements. Une lecture agréable donc et qui renouvelle assez bien le genre, surtout que le troisième tome semble du même acabit.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés