ARK Park
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 06 Novembre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


4/10

Explorez en VR un immense parc d'aventure sur le thème des dinosaures inspiré par le jeu de survie ARK: Survival Evolved.

Un retour inattendu

Développé par Studio Wildcard, ARK Park vous propose de visiter un parc rempli de dinosaures, à la manière d'un Jurassic Park par exemple. Le jeu s'appuie naturellement sur le moteur du jeu ARK: Survival Evolved et lui rajoute des créatures préhistoriques, ainsi que de nouveaux décors comprenant notamment des forêts tropicales, des prairies et des montagnes. À peine la partie commence t-elle que vous serez amené à entrer dans un train moderne qui vous amènera à destination, l'occasion de rappeler que ARK Park est un titre qui requiert obligatoirement l'utilisation d'un PlayStation VR. Une fois sur l'île, il faudra monter des escaliers (grâce au déplacement par téléportation) jusqu'à découvrir un premier écran de chargement brisant quelque peu l'immersion. Une salle adjacente comporte une immense salle intégrant une modélisation du parc et des hologrammes de dinosaures. Le robot Joey vous présent les différents systèmes, il est possible de saisir les modèles holographiques et les lancer au loin pour voir la créature à sa taille réelle, tandis qu'il est également permis de presser sur des interrupteurs pour écouter les supposés hurlements des dinosaures. Au gré de la partie, de nouvelles actions deviennent possibles, notamment saisir des œufs de dinosaures pour les placer dans des incubateurs. Une fois l'œuf éclos, le bébé dinosaure devient adulte très rapidement et il est alors permis de le chevaucher. L'inventaire de départ comprend des gants, une pioche, un pistolet et un scanner génétique (utilisé pour créer des objets).

Le mode Exploration requiert de retrouver des items et objets pour la fabrication d'armes, car rapidement vous ferez face à des créatures dangereuses. Au sein du parc, les dinosaures sont "calmés" par des vagues psychiques produites par des antennes qui tombent souvent en panne. Le mode Combat vous demande pour sa part de lutter contre les dinosaures et le système apparaît très perfectible, surtout que le ciblage se fait avec la tête et non avec le pointeur du PlayStation Move. Lorsqu'on découvre que la téléportation et l'accès au menu requièrent un ciblage et un clic, les muscles du cou vont souffrir. La campagne solo ne passionnera pas les foules plus d'une heure tant les tâches deviennent rapidement répétitives. ARK Park comporte cependant un mode multijoueurs qui reprend un gameplay assez similaire, avec des séances de chasse aux dinosaures très poussives. Il faudra aussi aider Joey à réparer la tour et défendre le parc, alors que ce dernier subit l’arrivée de dinosaures déchaînés. Enfin, cette version physique d'ARK Park intègre le DLC gratuit Pterosaur Hill (mettant en avant les cartes « Crystal Sky », « Mountain Lake » et « Aviary »).

Une réalisation mitigée.

Sur le plan technique, ARK Park est loin d'assurer le spectacle. Le graphisme est plutôt correct et présente des panoramas assez variés (une mangrove, une forêt tropicale, un sentir de montagne, une poste d'observation, une forêt rempli de T-Rex, etc). Cependant la résolution est encore plus faible que dans ARK Survival Evolved, VR oblige, et les problèmes techniques sont nombreux, notamment du côté de l'animation souvent en dessous des 30 fps. On a connu l'Unreal Engine 4 mieux optimisé, surtout que des bugs de collision sont également présents, que ce soit des personnages bloqués dans le décor, du clipping ou des textures qui ne chargent pas comme il le faudrait. L'optimisation PS4 Pro n'apporte pas grand changement, et il faut noter que cet épisode n'a pas été localisé en français (voix et textes en anglais).

Côté prise en main, le jeu se manipule assez bien à la manette, en dépit d'une interface au rabais. La durée de vie demeure très faible, l'absence de scénario poussé n'aide pas à rester concentré longtemps sur le solo, tandis que le multijoueurs manque de fun. La bande son est quant à elle assez efficace, tout comme les rares doublages en anglais.

VERDICT

-

ARK Park est une expérience VR très perfectible. Il aurait été agréable de plonger dans un parc préhistorique virtuel si la prise en main avait été plus réussie et si le contenu avait été plus riche. En l'état, il n'est pas sur certain que vous y restiez plus d'une demi heure.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés