Firewall : Zero Hour
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 29 Août 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7.5/10

Dans cet intense jeu de tir par équipe, la coopération est primordiale : mettez votre casque PlayStation VR et constituez votre arsenal.

Stratégie, communication et domination.

Vous avez toujours voulu une expérience VR de Counter-Strike ou Rainbow Six ? Eh bien, Firewall : Zero Hour est presque ça. Avec un mode de jeu simple, basé sur des objectifs, l'expérience offre la même rapidité de match que vous attendez d'un FPS. Le gameplay de Firewall : Zero Hour fonctionne très bien et sa plus grande qualité est d'utiliser le contrôleur de visée PS VR pour fournir quelque chose de vraiment unique. Bien sûr, cet outil a déjà été utilisé dans le passé pour des expériences comme Farpoint, mais il y a quelque chose dans Firewall : Zero Hour qui le rend si attrayant. Le concept est simple, vous et votre équipe devez soit protéger un switch et empêcher les ennemis de voler des données sur un ordinateur portable, soit vous devez attaquer l'autre équipe et essayer de vous en sortir avec succès. L'équipe qui vole les données ou balaie l'équipe adverse gagne la manche. La grande différence par rapport aux autres jeux de secteur est le niveau d'immersion, car vous avez désormais une meilleure idée de ce qui se passe devant vous et vous disposez de la possibilité de contrôler votre vue de différentes manières grâce au casque VR. Vous pouvez utiliser un contrôleur DualShock 4 pour jouer à Firewall : Zero Hour, mais si vous avez le budget nécessaire, il est recommandé de prendre le contrôleur Aim car il ajoute simplement un peu plus de réalisme au jeu.

Si vous ne l'avez pas encore deviné, Firewall : Zero Hour est un jeu multijoueur. Il y a un mode un joueur où vous pouvez jouer avec des bots et c'est une expérience quelque peu agréable si vous voulez vous entraîner. Mais la véritable action se trouve dans le multijoueur. Le VR donne simplement l'impression que vous vous promenez dans une pièce avec vos coéquipiers et qu'ils se tiennent juste à côté de vous. Le gameplay est également implacable, tout comme CS: GO. Vous êtes abattu plusieurs fois, vous saignez et mourrez. Il n'y a pas de relance ici ou quoi que ce soit du genre. La courbe d'apprentissage prend un certain temps à maîtriser, d'autant plus que vous mourrez très rapidement. Même si les matchs durent quelques minutes, ils ne se terminent jamais sans un ou deux mots maléfiques, car vous et votre coéquipier vous efforcez de faire tomber les ennemis adverses un par un. Il y avait aussi quelque chose de satisfaisant à éliminer un ennemi sachant qu'il ne réapparaîtra pas durant tout le match. Certains pourraient se plaindre du "réalisme" du jeu, car il n'y a pas de rotation rapide de la caméra, de radar ou autre chose pour assister le joueur. En fin de compte, on a l'impression que la réalité virtuelle a été faite pour ce genre de jeu et que cela pourrait être le premier point de rupture pour devenir un véritable titre de hardcore VR. Cela étant, sa dépendance envers le multijoueur peut également être frustrante, car les partie ne sont pas faciles à trouver et sont longues à démarrer, car le jeu ne commence que si vous avez une équipe complète des deux côtés.

Une réalisation à la hauteur ?

D'un point de vue technique, Firewall : Zero Hour est un jeu totalement jouable en VR, la réalisation apparaît donc forcément moins élaborée qu'un jeu de tir traditionnel et un certain effet de flou est visible à l'horizon. Heureusement, l'ambiance est assez dynamique, vous risquez d'être parfois surpris par l'ennemi et bondir de votre fauteuil. La durée de vie n'excède pas la poignée d'heures en solo, les neuf "scénarios" proposés servant avant tout à affûter vos compétences et à gagner de l'EXP pour accélérer votre progression en multijoueurs. En multijoueurs, Firewall : Zero Hour montre tout son potentiel, espérons que le matchmaking gagne en confort dans les prochaines semaines. La bande son s'en sort avec les honneurs, avec des musiques rares mais inspirées et surtout des bruitages dynamiques. Le son 3D offert par un casque compatible avec le PlayStation VR (ou les écouteurs fournis avec) renforcent encore les sensations. Quant à la compatibilité PS4 Pro, elle n'apporte strictement rien à l'heure actuelle.

VERDICT

-

Firewall : Zero Hour est un vrai FPS VR hardcore qui défie la norme et crée une expérience exaltante à ne pas manquer. Cela fonctionne également mieux avec le PS Aim Controller, donc si vous ne l'avez pas encore acquis, c'est le moment idéal. Cela donne une grande expérience de la réalité virtuelle et, bien que ses modes de jeu soient limités, le jeu devrait servir d'exemple aux développeurs pour une excellente façon d'utiliser la réalité virtuelle.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés