Flying Witch tome 5
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 29 Novembre 2017
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Par Chihiro Ishizuka.

Flying Witch (Furaingu Uitchi) est un manga toujours en cours de parution au Japon et qui a connu six tomes à ce jour aux éditions Kodansha. Makoto Kowata est une sorcière de 15 ans, et comme le veut la tradition, elle doit quitter ses parents afin de parfaire sa formation. Pour son entrée au lycée, elle s'installe avec son chat Chito dans la petite ville de Shimoyuguchi au nord-est du Japon, chez son cousin Kei et la petite sœur de celui-ci, Chinatsu. Son arrivée ne passe pas inaperçue, Makoto ayant depuis longtemps un très mauvais sens de l'orientation. Nous suivrons des petites tranches de vie avec des personnages globalement très positifs, Makoto la première. L'adolescente respire la bonté, et si ses dons de sorcière sont encore limités, elle peut parler à son chat. Kei s'avère beaucoup plus cartésien que sa cousine et entend reprendre l'exploitation de son père, quant à Chinatsu, elle n'a pas fini d'être étonnée par les habitudes déconcertantes de sa cousine (ah oui elle peut aussi voler sur un balai). Si le quotidien d'une famille de la campagne japonaise se voit chamboulé par cette hôte pas comme les autres, la vie de Makoto va elle aussi être bouleversée par un rythme beaucoup plus paisible qu'à Yokohama. Elle va découvrir les plats régionaux, la culture de la terre, mais aussi le manque de grands magasins.

Durant ce cinquième tome, la saison des pluies touche la région d'Aomori. Pour autant, Makoto n'a pas l'intention de rester inactive et la sorcière débutante devra ainsi remplacer des vieilles portes en papier malmenées par le chat Shito, partir à la pêche avec une canne qui ferait des miracles (enfin selon Akane), découvrir les ricochets avec Nao, guérir un mal de dent de Lapineau (le lapin marin espiègle), ou encore trouver un remède pour que Kei se débarrasse d'un hoquet peu commun. Après les scènettes de la vie quotidienne, Makoto reçoit enfin sa première mission officielle, c'est à dire garder un enfant ayant le pouvoir de créer la pluie. Une tâche à priori fort simple, mais la sorcière va elle aussi devoir créer son premier sort ... forcément inutile. Quant à Chinatsu, elle met la main sur une crème permettant de voir les créatures invisibles à l'œil nu. Nao (qui est sur la couverture de ce volume) va quant à elle beaucoup se rapprocher de Kei. Le dessin affiche un trait particulièrement réussi, et des personnages très expressifs. On notera également des décors assez soutenus, ce qui n'est pas si fréquent dans les mangas. Le récit se veut très reposant, plein d'humour, et de positivisme.

VERDICT

-

Flying Witch est un manga d'une grande douceur et qui invite au voyage. Inutile d'y chercher un raisonnement compliqué ou un synopsis abracabrantesque, il s'agit surtout de transporter le lecteur dans un univers où l'on suit le quotidien d'un adolescente pas comme les autres dans un cadre rural assez charmant.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés