Resident Evil : Heavenly Island tome 5
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 07 Décembre 2017
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario et dessin : Naoki Serizawa.

Resident Evil : Heavenly Island (Biohazard Heavenly Island) est une série qui a connu un total de cinq tomes aux éditions Akita Shoten. L'intrigue débute sur l'île de Tortuga où se déroule la populaire émission Idol Survival, un jeu d'aventures où le casting est entièrement composé de mannequins et d'actrices en bikini. Mais Claire Redfield est également du voyage, car un poisson infecté par un virus inconnu a été récemment découvert. S'agirait-il d'une réminiscence du fameux Virus-T, la création diabolique de feu Umbrella Corporation, transformant n'importe quel être vivant en créature assoiffée de sang ? Pour le moment, les jeunes femmes doivent s'affronter dans une série d'épreuves éliminatoires. Tominaga, le héros, est l'assistant du réalisateur de l'émission. Peu de zombies sont encore visibles sur l'île, même si nous découvrons que des expériences secrètes s'y tiennent, dirigé par Spencer, le créateur du Virus-T. Un mutant commence toutefois à s'en prendre aux filles avec une grande violence, et il dispose d'une puissance qui peut évoquer le Nemesis de Resident Evil 3. Bientôt Tominaga et la fille dont il est amoureux se retrouvent dans la ligne de mire de ce B.O.W. (Bio Organic Weapons), une arme bio-organique. Et pour ne rien arranger, une autre de ces redoutables créatures a été repérée sur l'île. Claire a demandé l'aide de la BSAA mais Chris tarde à intervenir. Une note de Parker leur permet de découvrir un complexe souterrain dissimulé sur Tortuga ...

Dans ce dernier volume, la mort d'Inez semble donner aux autres un court répit, mais la folie ne s'arrête jamais sur l'île. Un plan secret avait été mis en place avec l'intention de créer l'être vivant le plus puissant jamais créé, le projet Kodoku. Harpouilleux a vaincu le Diable aux Hélices et est ainsi devenu le dernier spécimen de l'expérience, qui passe à la phase finale. La comédienne Zi Li agit à présent bizarrement et s'avère être en réalité un agent double qui réserve un funeste sort à Tominaga. Elle veut le tenir occupé jusqu'à ce que l'ultime monstre vie, mais son plan échoue terribement. Une bataille finale et haletante pour la survie commence. Rappelons que cette série Heavenly Island a un lien direct avec le jeu vidéo Resident Evil Revelations 2 et se révèle même construit comme le titre de Capcom. Le fan service est présent et évoque parfois la série Sun Ken Rock de Boichi, même si les gros plans sont à présent moins nombreux et l'auteur préfère afficher davantage de références à la saga vidéoludique, l'arrivée de Chris Redfield n'étant pas étranger à ce changement d'approche. Les dessins sont toujours aussi réussis, et une nouvelle fois signés Naoki Serizawa, qui officiait déjà dans Resident Evil : Marhawa Desire. L'action est très soutenue dans ce volume, quasiment sur toutes les pages d'ailleurs, et nous y retrouvons un laboratoire de recherche sur les armes biologiques fondé par Spencer, le créateur de l'Umbrella Corporation supposée disparue depuis des années. Forcément, cela sera l'occasion d'y découvrir des monstres insoupçonnés.

VERDICT

-

Une adaptation de Resident Evil en manga assez divertissante. Le récit auquel a participé Capcom s'insère parfaitement bien dans la saga vidéoludique, et le dessin de l'auteur de Saru Lock demeure toujours aussi détaillé. Le cadre paradisiaque est bien évidemment l'occasion de voir des filles en maillot de bain, mais l'action s'avère très soutenue, les zombies étant très nombreux. La découverte d'un complexe de l'Umbrella Corporation va relancer les craintes de Claire : Faut-il rayer de la carte Tortuga comme ce fut le cas de la ville de Raccoon City il y a bien des années ?

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés