Furi Definitive Edition
Plate-forme : PlayStation 4 - Nintendo Switch
Date de sortie : 23 Juin 2017
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Combat
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Battez-vous pour votre liberté dans ce mélange ultra-réactif et rapide de combat à l'épée et de jeu de tir.

Un jeu fort singulier.

Furi se situe dans un monde néon exotique, où vous vous réveillez dans l'esclavage. Un homme étrange (du moins selon nos critères, dans ce monde-là, il s'intègre parfaitement) avec un masque de lapin vous demande de vous lever et de tuer l'homme qui vous maintient là-bas, et vous vous y conformez en silence. Ainsi commence votre premier combat de boss, ainsi que votre tutoriel. Le tutoriel du jeu prend beaucoup de temps, et il en a certainement besoin parce que son système de combat est assez profond. Le gameplay est un mélange de combat en mêlée et à distance. En mode de tir, vous tirez sur votre adversaire dans une arène de haut en bas tout en évitant des balles qui feraient rougir le joueur le plus dévoué. Ces sections deviennent facilement les plus frustrantes, et le méchant mécanisme d'esquive du jeu ne nous aide pas vraiment. Au lieu de vous laisser rouler sans à-coups, l'esquive tire votre droite sur une zone donnée. Le problème, c'est que vous devez avoir une idée de l'endroit où vous vous retrouverez. Le plus souvent, vous esquivez un faisceau laser au mauvais moment et finirez par le frapper. De plus, le fait que l'esquive ne se fasse pas tout à fait en douceur n'a pas aidé. Il y a une sorte de délai entre presser et esquiver, et vous ne pouvez pas enchaîner les dodges ensemble. Lorsque l'action de balle devient agitée, vous aurez des problèmes. Dans les sections de mêlée, vous rencontrez certains des meilleurs combats à l'épée que l'on ait vu dans un jeu à ce jour. Cela consiste à parer les coups de votre adversaire et à attendre le bon moment pour frapper. Le jeu fait un très bon travail avec cette fonctionnalité. Lorsque les ennemis frappent, ils émettent un bruit fort et une lumière blanche clignote. Vous devez chronométrer la parade juste pour attraper leurs coups. Chaque fois que vous le faites, vous récupérez une partie de votre barre de santé. Juste après avoir paré la dernière attaque dans une rafale, vous avez la possibilité de frapper votre adversaire. La patience est la clé, et écraser le bouton d'attaque ne fera que causer de la douleur.

Dans certaines des batailles de boss les plus difficiles, vous prierez pour ces sections de mêlée, car elles constituent une excellente occasion de vous régénérer. En gros, chaque boss a quatre ou cinq boîtes de santé qu'il vous faut grignotez et vous en avez seulement trois. Les boîtes représentent une ou deux barres de santé représentant une HP ennemie (cela varie). Avec chaque boss, les affrontement gagneront progressivement en intensité et les boss varieront leurs attaques (et leur gravité bien entendu) au fur et à mesure que le combat avance. En règle générale, une scène consiste en une combinaison de tir et de combats (certains boss se concentrant davantage sur l’un ou l’autre), et chaque fois que vous récupérez une boîte de soins, votre santé reprend des couleurs. Cela signifie que les combats de boss sont divisées en sections, ce qui vous laisse un peu de répit et les affrontements ont tendance à être long. La plupart du temps, le jeu fait un excellent travail et vous permet de savoir quoi faire. La difficulté semble appropriée pour environ 80% du combat. Cependant, lorsque le boss sera à bout de souffle, la situation deviendra folle et vous pourrez ressentir le besoin de jeter quelque chose à l'écran avec colère. Encore une fois, cela se produit généralement lors de certaines parties de tir / esquive. Parfois, la frustration viendra de ne pas savoir quand exactement vous pouvez frapper l'ennemi (cela semble arbitraire), mais au fur et à mesure que vous progressez, vous avez une idée du moment où les ennemis sont vulnérables. Les boss sont chacun des personnages bien distincts avec leurs personnalités, leurs histoires et leurs styles de combat. Votre ami, masque de lapin, vous informe sur chacun d'eux dans des sections de passage entre les combats de boss. Ces sections peuvent sembler un peu fastidieuses, surtout par rapport à l'action décisive des combats eux-mêmes, mais le compromis est que vous pouvez avoir une idée de ce qui vous attend.

Une réalisation rétro futuriste.

Les boss ont des designs colorés et créatifs qui correspondent à leurs environnements respectifs. Bien que chacun d'eux ait pour seul but de vous arrêter, ils ont chacun une réaction différente face à votre personnage. Certains sont ouvertement hostiles, tandis que d'autres semblent vouloir vous toucher d'une manière ou d'une autre. On remarque que les ennemis ressemblent presque à des personnages de dessins animés, et bien sûr, cela a du sens quand vous découvrez que le légendaire créateur d'Afro Samurai, Takashi Okazaki, est responsable de leurs conceptions. Il a fait un travail incroyable et les boss ont vraiment beaucoup de caractère. Le protagoniste principal s'avère mutique tout au long du jeu, alors vous n'en apprenez pas beaucoup sur lui. Si vous lisez entre les lignes, vous pouvez écouter ce que les boss crient après vous et avoir une idée de qui il est et de ce qu'il fait. Disons simplement que dès le départ, vous avez l’impression qu’il a fait quelque chose pour mériter son emprisonnement. L'histoire du jeu est racontée de manière minimale entre les sections de boss et, même si elle reste simple, vous aurez finalement une idée du but de votre personnage. Cependant, votre attention se portera principalement sur vos divers ennemis et leurs mondes divers.

Les boss n'ont pas seulement leurs propres esthétiques et environnements; ils ont aussi leur propre musique. Les artistes de musique électronique tels que Scattle, Toxic Avenger et Carpenter Brut s'ajoutent au talent derrière Furi. Ceux qui connaissent bien Hotline Miami 1 et 2 connaîtront sans doute les noms et leurs styles musicaux. Chaque combat a ses propres sensations et la bande son étonnante du synthétiseur pulsant contribue autant à l'aspect et à la convivialité que l'environnement unique et la conception des personnages. Dans l’ensemble, comme beaucoup de jeux indépendants, Furi n’est pas très long. Sa longueur varie en fonction de vos capacités, mais vous allez inévitablement vous améliorer à chaque essai. Le jeu prend à cœur les principes sacrés du design de boss : il s'agit de motifs. Vous apprendrez à reconnaître les signaux sonores, ce que raconte l'ennemi, et à peu près tous les aspects de la personnalité de votre adversaire et leur incidence sur ce qu'ils vont faire ensuite. Bien que la longueur du jeu soit parfois rembourrée, elle ne s'est jamais sentie répétitive. En fin de compte, si vous aimez les duels difficiles qui reposent sur une synchronisation à la fraction de seconde, et si vous aimez les mondes imprégnés de néons et le synthé percutant, vous apprécierez un peu Furi. A noter que l'édition physique du jeu (en rupture de stock chez Limited Games) comprend le titre sur Blu-Ray, un manuel en couleurs et un code pour télécharger la bande son chez Bandcamp. Une nouvelle version physique est censée voir le jour chez l'éditeur Warned Collectors mais le projet a pris énormément de retard.

Une édition définitive ?

Furi, publié en 2016 sur PC et PlayStation 4 (dans le cadre du programme PS Plus), puis sur Xbox One, accueille donc une édition Definitive qui reprend tout ce qui était génial dans le titre original : une aventure épique rythmée couplée aux sons de grands noms de la musique électro française. Cela dit, et comme lors de sa première sortie, la beauté visuelle ne suffira pas à contrer les faiblesses techniques, encore minimes et rares, qui sont toujours présentes sur cette version. Compte tenu du fait qu'un autre portage avait déjà été créé pour la Xbox One et plus d'un an pour s'assurer que tout était parfait, il est un peu regrettable de voir ce manque d'effort en matière de polissage, en particulier pendant les phases de non-combat entre les boss. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play, tandis que la PS4 Pro n'apporte aucun changement à constater.

Parfois, certains bégaiements sont moins visibles, mais en général, techniquement parlant, c’est un jeu solide, si vous n’êtes pas très difficile. Enfin, Furi comporte le DLC «One More Fight», qui ajoute un nouveau boss («The Flame»), une nouvelle arène et des améliorations supplémentaires comme un niveau de difficulté plus élevé et le mode speedrun gratuitement. En fin de compte, si vous avez manqué ce grand jeu dans sa précédente version, lancez-vous dans Furi, vous ne le regretterez pas.

VERDICT

-

Furi est un jeu énergique et stimulant de boss avec un mélange divertissant (et parfois frustrant) de tir et de combat au corps à corps. Cette Definitive Edition offre un DLC supplémentaire comprenant un nouveau boss, une arène additionnelle et des améliorations supplémentaires. De quoi offrir un contenu très solide.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés