Flinthook
Plate-forme : PlayStation 4 - Nintendo Switch
Date de sortie : 14 Avril 2017
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Flinthook est un jeu de plateforme et d'action avec des éléments de type rogue-like.

Un portage attendu.

Dès le lancement du jeu avec son design unique en pixel-art et sa bande son accrocheuse, vous découvrirez que Flinthook n'est pas un rogue-like typique. Le titre vous permet de jouer en tant que capitaine de l'espace et chasseur de primes, dont la seule tâche est de monter à bord des navires ennemis à la recherche de trésors et de décrocher des primes fortement récompensées en traquant les pirates du clan Cluster. C'est tout ce qu'il y a à savoir en termes de scénario ou de script, bien que le jeu soit beaucoup plus profond en termes d'arrière-plan, grâce à une pléthore de reliques et d'éléments à collecter tout au long du jeu, ce qui contribue beaucoup à la durée de vie déjà considérable. Aux commandes de votre vaisseau spatial, vous choisirez un navire pirate rival à aborder et vous vous aventurerez à travers différentes salles générées de manière procédurale. Vous aurez différentes choses à piller, telles que des pièces de monnaie et des trésors, mais aussi des reliques et l'objectif principal consiste à récupérer un certain nombre de pierres appelées gemmes fantômes. Elles seront nécessaires pour nourrir votre compagnon boussole connu sous le nom de Slimey, une sorte de créature mollusque bizarre qui vit dans votre poche, et qui finira par trouver votre prochaine cible assignée sur la carte de l'espace.

Vous serez équipé d'une panoplie d'outils et d'armes, dont un pistolet laser, une ceinture capable de ralentir le temps (Chronobuckle), une arme secondaire à usage unique comme des bombes, et bien sûr le grappin. Ce dernier est la véritable force du gameplay de Flinthook, vous aidant à faire défiler les niveaux mais aussi à faire éclater des bulles protectrices sur les ennemis et plus encore. Le jeu n'est pas non plus un twin stick shooter, avec le ciblage du grappin et du tir tous les deux grâce au même stick analogique. Dans la pure tradition du jeu Rogue-like, Flinthook est un titre stimulant, qui peut rapidement devenir une source de frustration mais sans en faire trop. Vous terminerez probablement les trois premiers niveaux facilement et atteindrez votre première prime. C'est alors que vous découvrez la vraie difficulté du jeu, et mourez plusieurs fois, ce qui, comme la plupart des rogue-like, vous fait réinitialiser votre progression et vous force à réessayer dès le début du chapitre. La comparaison avec Rogue Legacy, icône du genre, est inévitable. Vous pourrez passer d'une pièce à l'autre sans difficulté, jusqu'à ce que vous découvriez des niveaux beaucoup plus difficiles, remplis d'ennemis ou testant votre agilité et votre finesse. On pourrait regretter le manque de lisibilité de certaines salles surchargées de pièges ou d'éléments aux couleurs déroutantes, qui ne sont pas toujours faciles à voir à partir du fond plus sombre.

Un rogue like différent.

Ceux qui recherchent plus de défi exploreront probablement toutes les cellules d'un niveau pour collecter des bonus temporaires, ou un maximum de pièces d'or à dépenser chez différents marchands. En plus de ces éléments de base, Flinthook a un aspect de personnalisation, puisque grâce à vos échecs ou succès, vous accumulerez de l'expérience qui augmentera votre rang. Plus il est élevé, plus on vous offrira d'avantages à acheter au marché noir, qui sont des améliorations permanentes pour votre petit héros, allant de la simple augmentation de votre barre de santé à l'amélioration de la vitesse de tir de votre pistolet, mais qui doivent être activés et choisis avant chaque raid. Toutes ces cartes sont achetées avec des pierres vertes gagnées après chaque raid ou en vainquant des bounties, ce qui vous aidera éventuellement à rendre le prochain tour plus facile car elles resteront dans les parages à votre mort. Le seul regret avec Flinthook, c'est le nombre très restreint de boss, ce qui est décevant compte tenu du fait que les six d'entre eux sont vraiment bien faits. Pourtant, le fait d'avoir le jeu en déplacement vous aide à obtenir cette motivation spéciale pour enchaîner les parties, en particulier grâce aux modes supplémentaires comme les défis quotidiens et hebdomadaires.

Mais malgré ces défauts minimes, vous les oubliez rapidement grâce au pixel art de Flinthook, ajoutant une touche personnelle qui vous met dans l'ambiance. Tous les personnages, paramètres, couleurs et animations ont le même niveau de détails que le Mercenary Kings de Tribute Games. Mais toute la direction artistique ne serait pas complète sans la bande originale impressionnante de Patrice Bourgeault, avec des airs qui vous rappelleront le dessin animé du dimanche matin avec un soupçon de chiptune 16 bits. Ils peuvent sembler répétitifs dans leur composition, mais vous continuez à remarquer une sorte de profondeur dans chacune des chansons, avec peu de variété après chaque boucle. Notez que l'édition physique proposée par Limited Run Games a été tirée à 4500 exemplaires et comporte le jeu sur Blu-Ray accompagné d'un manuel en couleurs.

VERDICT

-

Flinthook de Tribute Games est une version unique du Rogue-like, avec de superbes graphismes en pixels, une bande son entraînante et des mécanismes de jeu addictifs. C'est un investissement rentable pour la console si vous ne l'avez pas encore joué sur d'autres plateformes.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés