Faith tome 1 : A la conquête d'Hollywood
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 13 Avril 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Jody Houser
Dessins : Francis Portela et Marguerite Sauvage
Couleurs : Andrew Dalhouse

Orpheline depuis son enfance, Faith Herbert a toujours voulu être une super-héroïne, comme celles de ses comics favoris. Lorsque Peter Stanchek, un “psiotique” doté de capacités extraordinaires, la trouve et active ses pouvoirs télékinésiques, elle peut enfin réaliser son rêve. Au sein du groupe mené par Peter, les Renégats, elle a vécu des aventures incroyables, a connu le deuil mais aussi l’amour… Aujourd’hui, les Renégats ne sont plus, et elle doit apprendre à voler de ses propres ailes. Timide blogueuse pop culture pour un site d’actualités le jour, elle sillonne la nuit le ciel de Los Angeles. Lorsque des jeunes, psiotiques comme elle, disparaissent sans laisser de traces, Faith «Zephyr» Herbert doit passer à l’action pour les retrouver sains et saufs. Ce tome est le premier d'une série mettant en scène l'une des psiots issue de la série Harbinger. Il comporte les épisodes 1 à 4, scénarisés par Jody House et dessinés par Francis Portella (les séquences rêvées sont quant à elles illustrées par Marguerite Sauvage). Le volume débute par la fuite de deux personnage (Sam Bradshaw et Lucy) qui seront vite rattrapés par une sombre nébuleuse. Pendant ce temps, Faith Herbert travaille désormais à Van Nuys (dans la banlieue de Los Angeles) et dispose d'une identité secrète, Summer Smith, pour ne pas attirer l'attention. Elle est pigiste dans un magazine en ligne appelé ZipLine, spécialisé dans les rumeurs sur les célébrités, et justement les articles de Summer ne génèrent pas assez de buzz ce qui lui vaut quelques remarques de sa patronne Mimi. En parallèle, Summer écoute la fréquence radio de la police et elle intervient en tant que Zephyr quand le besoin se fait sentir ...

Le scénario de Jody Houser reprend un protagoniste tel qu'on l'avait découvert dans Harbinger et qui reprend les codes du genre pour ce qui est de sa double identité et de bienveillance vis-à-vis des autres. La grande différence de Faith vient surtout de son physique, loin des standards habituels. Quant à l'intrigue, elle partage des liens avec les sagas Valiant car l'ennemi principal est le même, à savoir des extraterrestres. Francis Portela présente des dessins dans un style réaliste et qui se veulent très détaillés. Quelque soit la séquence, l'héroïne apparaît douce et candide, malgré une histoire personnelle compliquée (rapidement évoquée en début de tome). Le personnage se révèle en tout cas beaucoup plus sur d'elle en tant que super héroïne que dans la vie quotidienne. C'est là qu'interviennent les séquences fantasmées par Faith sur sa vie parfaite si elle pouvait exister. Des pages réalisées par la française Marguerite Sauvage et qui changent littéralement l'atmosphère, avec une tonalité pastelle évidente comme pour montrer le caractère rose bonbon du moment. Le travail de mise en couleurs d'Andrew Dallhouse est tout aussi efficace.

VERDICT

-

Découverte au sein de la série Harbinger, Faith Herbert dispose désormais de sa propre aventure.  Un premier volume très maîtrisé, porté par un dessin précis et un scénario intrigant, même si la teneur de la menace n'étonnera pas les habitués de l'univers Valiant.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés