Pokémon Epée
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 15 Novembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Préparez-vous à découvrir Galar, une région où les habitants et les Pokémon y vivent en harmonie et travaillent main dans la patte.

Un concept qui évolue

Les nouveaux jeux Pokémon nous ramènent traditionnellement dans une nouvelle région avec - comment pourrait-il en être autrement - un tas de nouveaux monstres à attraper. Cette fois, nous visitons la région de Galar, où nous sommes bien sûr immédiatement confrontés au choix le plus difficile de notre vie. Parce que quel Pokémon prendrons-nous dans notre aventure ? Ouistempo, le Pokémon Chimpanzé de type plante ? Flambino, le Pokémon Lapin de type feu ? Ou Larméléon, le Pokémon Lézarrd'Eau de type eau ? Quoi qu'il en soit, une fois que vous sortez de là et que vous donnez immédiatement une leçon à votre rival, il est temps de vraiment commencer. Immédiatement sur la Route 1, il est à noter que quelque chose a changé par rapport aux jeux précédents. Vous avez désormais toujours la possibilité d'esquiver les Pokémon dans les hautes herbes. Vous pouvez voir certains Pokémon marcher, tandis que d'autres se font repérer à travers le bruissement de l'herbe. Vous pouvez donc vraiment choisir vos batailles et si vous n'en avez pas envie, promenez-vous tranquillement et continuez votre chemin. Il s'agit d'une adaptation fine et relativement silencieuse à quelque chose à laquelle nous sommes habitués depuis des années, même si pour certains cela ne compensera pas l'absence d'un Pokédex national et de plus de la moitié des Pokémon habituels (redesign oblige).

Malheureusement, vous n'avez pas vraiment besoin de ces combats, car là où Pokémon est connu de beaucoup comme un jeu où la montée en niveau est une partie essentielle, elle a largement disparu dans ces jeux. La cause de cela est en partie due au fait que vous avez maintenant immédiatement un partage d'expérience et que celui-ci est automatiquement activé. Il n'est pas non plus possible de ne pas l'utiliser. Cela signifie que non seulement votre expérience de combat Pokémon progresse, mais aussi celle des autres Pokémon de votre équipe. D'un autre côté, le niveau de difficulté semble également être légèrement inférieur à celui des jeux précédents. Sans aucune difficulté, vous pouvez simplement parcourir le jeu d'une arène à l'autre (toujours huit badges à récupérer) sans avoir à vous préparer vraiment bien pour vos combats. Bien sûr, vous pouvez vous faire plaisir en attrapant autant de Pokémon que possible et en les entraînant tous, donc heureusement en ce sens, le jeu reste fidèle à la franchise.

Un jeu qui prend du coffre.

Le studio Game Freak se trouve face à une équation complexe : divertir et satisfaire les fans de Pokémon de tous âges avec un nouveau jeu dans lequel vous devez trouver l'équilibre entre le maintien des éléments de base des jeux précédents et apporter suffisamment d'innovation. Par exemple, les capacités Z (Pokémon Soleil/Lune) et les méga évolutions (Pokémon X/Y) ont déjà été introduits plus tôt et n'ont pas fait que des heureux. Quand il est devenu connu que le Dynamaxing et le Gigantamaxing, des capacités qui augmentent la taille de vos Pokémon et leurs statistiques, arrivaient dans ces jeux, certains joueurs ont eu peur de la vitesse des combats. Heureusement, ce n'est pas trop mal dans la partie, parce que - malgré le fait que toute l'histoire tourne autour de ce phénomène - il n'est pas vraiment présente dans les batailles. Ce n'est que pendant un certain nombre de batailles que vous pouvez demander à un Pokémon de prendre un Dynamax ou un Gigantamax pendant trois tours. Cela nous semble aussi incroyablement forcé et n'ajoute rien au système de combat des Pokémon. Game Freak aurait bien sur pu omettre ça aussi.

Heureusement, ce n'est pas la seule chose nouvelle dans ces jeux, car cette fois Game Freak ne s'est pas seulement concentré sur de nouveaux designs et une forme différente d'évolution ou d'attaque. Non, cette fois, nous devons également une véritable zone sauvage à explorer. Cet environnement est à peu près de la même taille que deux zones de The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Il n'est donc pas clairement grand, mais suffisamment développé pour ne pas vous ennuyer rapidement. Parce qu'il y a des conditions météorologiques dans le jeu, il se peut que vous soyez sous la pluie et que le soleil brille pendant un autre moment. Cela a également un effet sur le Pokémon que vous pouvez y trouver. Certains Pokémon aiment se montrer quand il pleut, mais ne peuvent pas être trouvés quand il fait beau. Vous voyez, c'est l'innovation recherchée dans un jeu Pokémon. Dans la zone sauvage, vous pouvez également utiliser des batailles de raid pour acquérir de l'expérience, vous amuser à diverses activités, monter une tente pour jouer ou encore vous nourrir avec votre Pokémon. Votre Pokémon recevra également des points d'expérience pour cela. Pourtant, il y a toujours ces Pokémon qui servent à remplir les boîtes, mais Game Freak a aussi une solution pour cela : Les Pokémon Jobs. Vous pouvez également faire attention à ces Pokémon qui se languissent dans les cœurs de votre PC en les mettant au travail.

Une réalisation encore imparfaite.

Malgré le fait que le jeu se porte bien dans de nombreux domaines, il y a aussi pas mal de commentaires à faire. Par exemple, le jeu fonctionne mal en termes de graphisme par rapport à d'autres jeux qui sont déjà apparus sur la Nintendo Switch. Nous ne devons pas aggraver la situation car elle n'est pas si dérangeante, il faut quand même le mentionner car c'est dommage que Game Freak n'ait pas réussi à tirer le meilleur parti de la Switch dans ce domaine. Cela dit, l'aspect graphique d'un jeu comme Pokémon n'est pas celui qui prédomine, mais pas celui que nous devrions ignorer. En termes d'audio, la météo est ce que vous pouvez attendre de Pokémon et la musique caractéristique est géniale à écouter lorsque vous vous déplacez dans le jeu. Si vous regardez les générations précédentes, Game Freak a eu beaucoup de critiques pendant des années sur la conception des personnages et en particulier les designs des nouveaux Pokémon. Cela n'était pas non plus toujours justifié et a été nourri par les sentiments nostalgiques de nombreux fans, car même si vous regardez d'un œil critique la première génération de monstres, il y en a beaucoup dont le design n'est pas exactement ce que vous pensez. Avec cette nouvelle génération, Game Freak a vraiment réussi à se relever, car presque tous les designs Pokémon sont bien conçus. Les Transformers défectueux appelés Ultra Chimères ne sont pas dans ce jeu et le développeur semble être revenu à l'essentiel. Il en résulte une génération avec des conceptions qui n'ont pas été si bonnes depuis longtemps. Et bien sûr, il y en a quelques-uns ici où vous avez des doutes, mais ça aussi, c'est Pokémon et c'est quelque chose qui vient de toutes les générations.

Un mot sur les différences entre Pokémon Epée et Pokémon Bouclier. Comme d'habitude, chacune des versions comporte des Pokémons exclusifs. Cette mouture Epée peut donc compter sur la présence de Solochi, Bébécaille, Grainipiot, Sucroquin, Baggiguane, Scrutella, Furaiglon, Mysdibule, Quartemac, Boumata, Solaroc et Dolman. De plus, des Pokémon prennent une forme différente selon les deux jeux. Dans Epée, il s'agit de Palarticho (évolution de Canarticho à Galar) et Darumarond (évolution de Darumacho). Dans les deux versions, vous trouverez Verpom, un petit vers coincé dans une pomme, qui évolue différemment selon le jeu (Pomdrapi dans Epée), mais aussi un Pokémon légendaire unique (Zacian dans notre cas). De plus, deux arènes divergent selon les jeux : Dans Pokémon Epée, la quatrième arène de Galar a pour championne Faïza (spécialiste des Pokémon de type Combat), tandis que la sixième arène a pour champion Chaz (spécialiste des Pokémon de type Roche). Enfin, en Raids Dynamax, les joueurs d'Epée ont des chances accrus de rencontrer un Corvaillus Gigamax durant ses sessions.

VERDICT

-

Avec Pokémon Epée, Game Freak a réussi à lancer un très bon jeu en relativement peu de temps. Les nombreuses critiques formulées avant la sortie de ces jeux se sont avérées exagérées et prouvent une fois de plus que les gens qui crient le plus fort n'ont pas nécessairement raison. Cela ne signifie pas que Pokémon Epée est parfait, car il y a beaucoup de points qui auraient pu être meilleurs. En fin de compte, cet épisode reste fidèle à la formule originale de la franchise et constitue une évolution tranquille d'une des plus populaires séries de jeux vidéo au monde.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés