Une Vie : Winston Smith (1903-1984) : La biographie retrouvée tome 2 : 1917-1921 - King's scholar
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Juin 2016
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Christian Perrissin
Dessin : Guillaume Martinez

Voici un ouvrage pour le moins étonnant, puisqu'il s'agit de l'adaptation en bande dessinée de l'autobiographie posthume de Winston Smith, un écrivain et journaliste anglais ...qui n'a jamais réellement existé ! Les plus littéraires se souviendront pourtant avoir croisé un personnage portant ce nom dans un roman d'anticipation, et pour cause, il s'agit du héros de 1984 de George Orwell. Hasard ou coïncidence, le Winston Smith décrit dans cette BD publiée aux éditions Futuropolis est présenté comme le compagnon d'armes d'Orwell sur le front d'Aragon en Espagne (1938). A sa disparition en 1984, il a laissé dans la chambre d'hôtel qu'il occupait depuis des années dans les Alpes françaises, une malle contenant des affaires dont un manuscrit autobiographique intitulé Life, et des instructions pour que quelqu'un vienne les récupérer, en l'occurrence son amour de jeunesse Alice Laurens. Cette dernière étant elle-même décédée, c'est sa fille Anna qui découvre l'histoire de Winston Smith en même temps que le lecteur.

Ce deuxième tome se déroule de 1917 à 1921. Anna est en effet bloquée par une tempête de neige (en plein mois de juin) dans la petite station de Saint Véran. Elle décide donc de lire le second chapitre du manuscrit de Smith. Le jeune homme s'apprête à entrer dans la prestigieuse école d'Eton en Angleterre. Son intégration est plutôt difficile, du fait de son milieu social, et Winston se rapproche ainsi des élèves "à problèmes", notamment l'anarchiste Blair. Smith n'est pas présenté comme quelqu'un de très sympathique, au contraire, il semble déjà vivre dans sa bulle, mais l'adolescence faisant son travail, il se rapproche beaucoup de Julia, quitte à développer une relation très ambigüe avec elle. Fictive ou non, l'autobiographie en bande dessinée se caractérise toujours par une longue narration, et on n'y échappe pas dans ce volume, avec un Winston Smith déjà bien conscient de son caractère fourbe, comploteur et manipulateur. D'une grande richesse, le scénario est porté par un dessin somptueux et une mise en couleur très efficace qui sublime les différents lieux traversés, que ce soit le collège anglais ou les Alpes françaises. Smith ayant à présent pratiquement terminé ses études, le prochain volume devrait changer énormément d'ambiance.

VERDICT

-

Une Vie revient dans un épisode toujours aussi réussi. L'exercice littéraire remplit parfaitement son contrat, avec un récit dense et riche, une mise en couleur élégante, et de charmants crayonnés. Très bonne surprise que cette autobiographie totalement fictionnée.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés