I.R.S. tome 16 : Options sur la Guerre
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 02 Octobre 2015
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Stephen Desberg
Dessins : Bernard Vrancken

Après un an d'absence, du moins dans la série principale, Larry B. Max revient dans l'épilogue du huitième diptyque de la série I.R.S. Rappelons que ce sigle désigne l'agence de perception des impôts des États-Unis, et que l'intrigue qui nous intéresse aujourd'hui nous ramène en Irak. En 2005, lors du passage de relais de la sécurité du pays aux forces irakiennes, le Général McKenna se lance dans l'inventaire des stocks qui seront cédés par l'armée américaine. Apparemment, le stocks font état de 74.773 fusils AK-47, 88.241 pistolets, 69.543 équipements de protection et 22.898 casques.  Cela ne correspond absolument pas à ce qui a été livré, et plus de la moitié des armes ont disparu. Pour le transport de l'armement, les États-Unis ont fait appel à une compagnie ukrainienne, la Shakthar Airlines, de Roman Kout.  Un individu surveillé par la C.I.A. mais qui était la seule personne pouvant convoyer un tel armement jusqu'en Irak. Plusieurs années plus tard, l'I.R.S. est sur le piste de Diego Barral, un trafiquant connu, qui aurait peut être une piste pour retrouver la piste des armes. 

Larry B. Max doit affronter la réalité pour éviter que le passé ne se répète. Une mission encore très délicate donc, surtout que son enquête nous propulsera dans des milieux non autorisés, Larry devant littéralement remuer le globe dans une intrigue un peu plus policière qu'à l'accoutumée. A Kigali (Rwanda), Larry retrouve la piste de la vénéneuse Silicia, désormais au service de monsieur Ndikimana, prête à tout pour poursuivre son commerce, quitte à kidnappé Silicia. Après avoir été victime d'un deuxième attentat, le sénateur Zabriskie, candidat à la Maison-Blanche, est cette fois tué sur le coup, et le Général McKenna semble jouer un rôle important dans cette machination. L’ambiance est moins lisse, plus glauque aussi. Déterrer des comptes cachés est une chose, exhumer les petits secrets en est une autre. Le tout est porté par d'excellents dessins, cela va de soi.

VERDICT

-

Une aventure très prenante d'I.R.S. et qui clôture un diptyque fort divertissant. La série a beaucoup évolué ces dernières années, et l'expérience n'en est que plus enrichissante. Ce volume se termine d'ailleurs par une décision importante pour Larry B. Max, ce qui changera très certainement le style du prochain tome, intitulé "Larry's Paradise".

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés