ArcaniA - The Complete Tale
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 08 Mai 2015
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


5.5/10

Contre toute-attente, ArcaniA - The Complete Tale accueille un portage sur PlayStation 4.

Une suite directe.

Conçu par feu-Spellbound (Giana Sisters DS, Desperados PC), ArcaniA - Gothic 4 se déroule dix ans après les évènements décrits dans le troisième épisode. Nous retrouvons donc un tout nouvel environnement, et des personnages inédits. Après un bref tutoriel destiné à nous faire assimiler les commandes du jeu (notamment de combat), vous arriverez dans votre village natal, où le maléfique roi Rhobar III a décidé de tout détruire et d'exécuter tous ses habitants. Si ce n'est vous rappelle quelque chose, rien de plus normal, puisqu'il s'agissait du protagoniste central de Gothic 3. Comment a t-il pu changer à ce point ? Il semblerait qu'un mal mystérieux ait corrompu son esprit. Désormais, notre nouvel héros devra donc donc parcourir l'île d'Argaan afin d'assouvir sa vengeance, une quête dont de multiples missions annexes viendront bien sur s'ajouter, et vous serez secondé par les anciens alliés de Rhobar, à savoir Diego, Gorn, Lester et Milten.

Techniquement parlant, la version PC du jeu se montrait assez réussie sur le plan graphique et proposait un monde très détaillé ... en 2010. Si cette version PS4 est indéniablement plus réussie que son homologue PS3 (publiée en 2013), cette adaptation réalisée par Black Forest Games n'apporte strictement rien de nouveau par rapport à son homologue PC et le visuel a donc forcément beaucoup vieilli. Le titre est en 1080p, mais le 60fps est loin d'être constant. L'intelligence artificielle gère le comportement de centaines de personnage de façons différentes avec des dialogues parlés intégralement en français. Le système de combat demeure assez intuitif et un nombre important de quête est disponible, assurant plusieurs dizaines d'heures de jeux. La bande son ne manque pas de charme, et le choix de musiques est toujours bien réalisé. Les doublages sont beaucoup moins probants, et la traduction n'est pas sans coquille.

Un univers riche en situations ?

Argaan est composé de vastes régions aux panoramas variés, cependant la progression y demeure assez scriptée. En effet, les développeurs ont intégré toute une série de paramètres pour pouvoir perturber la progression des joueurs. Cela passera par un pont gardé, un donjon fermé, ou bien encore une porte barrée qui vous empêcheront de sortir des clous. Et c'est justement là un des problèmes de Gothic 4, ce cloisonnement artificielle qui restreint votre possibilité d'action et qui marque d'ailleurs une certaine rupture dans la série. En outre, les concepteurs semblent s'être inspirés des autres jeux du genre tant des similitudes sont évidentes. Vous pourrez donc forger des armes et des armures ou bien encore concocter des potions, une fois les bons ingrédients et la bonne recette collecté. Parfois, vous pourrez même recourir au vol, et Gothic 4 ne fait pas vraiment preuve de moral puisque ce choix n'aura aucune conséquence sur la suite de l'aventure. L'état d'esprit du personnage passe ainsi totalement à côté du bien et du mal, et Gothic 4 prend parfois des visages bien rustres et passéistes.

Plus tourné vers l'action que son prédécesseur, Gothic 4 offre également des grands airs de hack'n slash 3D, avec un arbre de compétences assez réduit. Le scénario est plutôt intéressant à suivre, et vous pourrez acquérir quelques aptitudes spécifiques durant la partie. D'un point de vue global, on pourrait dire que la formule a été sérieusement simplifiée, peut être pour plaire davantage aux joueurs consoles. C'est d'ailleurs là le réel point faible de ce titre, qui ne peut pas rivaliser avec la concurrence des Dragon Age Origins, Risen 2 ou Mass Effect 3, ni même titiller le degré d'excellence du troisième épisode de la série. Un sentiment d'inachevé se fait donc sentir, et c'est fortement dommageable, tant le cadre du jeu se montrait soigné et dynamique.

Fall of Setariff.

Publié en octobre 2011 sur PC, l'extension Fall of Setariff est la suite directe de Gothic 4 : Arcania. Vous pouvez d'ailleurs y accéder directement dans le menu principal, sans devoir refaire le jeu d'origine. Bref, le démon qui avait pris possession de l'esprit de Rhobar III est cette fois de retour dans la région de Setarrif, une contrée qui était habilement détournée dans Arcania (et on comprend pourquoi). La campagne se montre linéaire au possible, et la durée de vie n'excède pas les six heures de jeu. Impossible également d'aller explorer les terres de Setariff, l'aventure se fait en couloirs. Les panoramas sont certes assez variés, mais le rendu de cette édition PS4 n'apparaît pas très différent de la mouture PC, et là encore, le temps a fait son œuvre. Plus dérangeant encore, l'aspect hack'n slash a encore été renforcée dans cette extension autonome.

VERDICT

-

ArcaniA - The Complete Tale n'est pas un mauvais jeu, mais il souffre d'un certain manque de profondeur et d'un gameplay très simplifié par rapport à ses ainés, ce qui ne manquera pas d'inquiéter les grands fans de la série. La réalisation de cette édition PS4 se montre dans la lignée de la vieillissante version PC, mais s'avère plus aboutie que les précédentes versions PS3 et Xbox 360.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés