Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star
Plate-forme : PlayStation 3
Date de sortie : 25 Septembre 2014 - 23 Septembre 2014 (USA) - 06 Mars 2014 (Japon)
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Ar Nosurge marque finalement son apparition en Europe.

Il était une fois.

Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star  est le nouveau RPG de Gust, auteur de la série Atelier. A l'instar de ce dernier, le jeu est en anglais, mais le niveau de langue reste assez accessible pour que vous puissiez suivre un minimum l'histoire. L'intrigue emmène le joueur dans la 7e dimension, un monde où la musique et les chansons créent de la magie. Il raconte l'histoire d'une civilisation qui a perdu sa planète et qui erre aux confins de l'espace depuis 2000 ans à la recherche d'un nouveau foyer. Vous suivrez donc les aventures de deux binômes de personnages : Delta et Casty, dont l'objectif est de protéger l'Humanité et de sauver le monde, et Ion et Earthes. Le scénario pousse à passer d'un binôme à l'autre (grâce aux points de sauvegarde) et dévoile rapidement un moyen pour les héros de combiner leurs histoires et leurs forces pour résoudre le mystère à l'origine de leur combat. Comme on pouvait s'en douter, Ar Nosurge a une connexion avec la série Ar Tonelico puisqu'elles partagent le même univers : Suite à un cataclysme solaire, l'impératrice de Ra Ciela décida de sacrifier le reste de la planète pour incanter en chant destiné à téléporter toute la population vers un autre refuge ... sans succès. Depuis, les survivants sont réunis dans un gigantesque vaisseau spatial et divisés en deux factions. D'un côté les humains de Felion fermement décidés à lutter contre l'envahisseur Sharl, de l'autre les Quanturv qui ont décidé de créer un culte en l'honneur des aliens.

Le jeu débute quand Delta, ancien membre des forces Plasma devenu amnésique depuis une mystérieuse mission à Quanturv, et Casty, une Ancienne, capable d'invoquer la magie des Chants, sont envoyés en territoire ennemi récupérer une autre Ancienne nommée Sarly. Le scénario s'avère dense et complexe, et fréquemment un lexique apparaît à l'écran pour apporter une explication à un dialogue.  La progression va dépendre de vos affinités, puisque des petites scènes de jeu de drague pourront surgir, dans la plus pure tradition de certains jeux textuels nippon. Mais cela sera le prix pour débloquer de nouvelles magies dans le monde alternatif, ou plutôt dans la psychée des jeunes filles.  Qui plus est, comme dans Atelier, un système d'alchimiste a été mis au point. L'occasion d'y vérifier une des plus célèbres formules de Lavoisier, rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme. Petite originalité cependant, pendant le craft, vous assisterez à une séance danse étonnante sur de la pop japonaise déchaînée.

Conservateur ?

S'il y a un point où Ar Nosurge connaît également des similitudes avec Atelier, c'est dans son style graphique. Bien que le jeu soit en 3D (les décors manquent d'ailleurs singulièrement de finesse), le gameplay rappelle l'époque 16 bits. Le character design, particulièrement mis en exergue lors des fenêtres de dialogue, est en tout pas loin du sans faute, et l'univers composé par Gust se révèle très inventif. Heureusement que cette direction artistique est efficace car le graphisme lui n'est pas vraiment abouti pour une production PS3. Contrairement à Ar Tonelico, le système de combat est au tour par tour. Une jauge en haut de l'écran indique l'imminence d’un combat et le nombre de vagues d’ennemis. Après la définition du Génome utilisé pendant le combat, la chanteuse se positionne à l'arrière tandis que le héros assure la défense de celle-ci au premier plan.  Les ennemis se présentent sur un damier de 9 cases et quand ils préparent une attaque, vous pourrez défendre la chanteuse en suivant un timing précis pour limiter les dégâts. Les ennemis arrivant par vagues, il est facile d'être débordé, c'est pourquoi à chaque coup, une jauge progressera à l'écran. En pressant R1, vous pourrez lancer des attaques plus puissantes. La Genometric gagnera également en puissance en chantant de plus en plus.

Primordial dans un RPG, la bande son a subit un soin particulier, et pas un thème n'est anticlimatique. Du très bon travail, varié et très féerique. Les doublages pour leur part, sont en anglais et en japonais, Gust ayant laissé aux joueurs la possibilité de faire leur choix, et les dialogues sont extrêmement nombreux, parfois trop. Il faudra d'ailleurs une quarantaine d'heures pour explorer les recoins de ce monde enchanteresque, et à la quête propice aux rebondissements. Notons d'ailleurs qu'Ar Nosurge a un côté RPG fashion puisque les vêtements que portent les personnages changeront au cours de l'aventure, ce qui influencera naturellement le design et pourra réserver des surprises.

VERDICT

-

Ar Nosurge est un jeu de rôles intéressant à parcourir, mais aussi terriblement lent à s'installer. La difficulté particulièrement élevée risque de frustrer plus d'un joueur. Malgré une réalisation graphique plutôt datée, le titre occupera pendant de nombreuses heures.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés