Apothecarium : The Renaissance of Evil - Edition Collector
Plate-forme : PC
Date de sortie : 24 Novembre 2013
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Apothecarium nous propulse en Italie au Moyen-Âge pour un nouveau jeu d'aventures et objets cachés.

Apothecarium : The Renaissance of Evil  est un jeu d’observation simple, et qui marie un scénario mystérieux à des puzzles à énigmes pour une aventure accessible à tous. Signé Space Monkey, le jeu se déroule durant le Moyen-Âge en Italie. Une mystérieuse maladie fait des ravages parmi la population, mais à en croire les rumeurs locales, un remède serait actuellement développé dans la ville d'Apothecarium. Lorsque Claudia, la fille de l'aristocrate Adriano a disparu, celui-ci suit ses traces à Apothecarium. Mais ... la ville est abandonnée ! Pire, un scientifique qui veut devenir immortel se plie à de drôles d'expériences. Bref, il vous faudra suivre les indices, trouver des preuves et résoudre bon nombre d'énigmes.  A l'instar de nombreux titres du genre, vous devrez passer au peigne fin des décors fouillis, mettra à jour des données et trouver des objets en tout genre. Chaque lieu visité pourra, au premier abord, paraître assez commun. Mais le job d’un fin limier est de regarder au-delà des apparences. Une inspection plus approfondie permettra ainsi de découvrir des objets cachés de manière inventive dans les décors. En réalité, le jeu rappelle le livre "Où est Charlie ?", ce petit personnage qui s'amusait à se cacher dans des décors fortement chargé en objets. En début de partie, une liste d’objets à retrouver  sera présentée. Fréquemment, cette quête demandera néanmoins une réflexion transversale.

L'histoire se développera au fil d’enquêtes se déroulant sur différents environnements et révélant des indices cachés ou des objets. Une dizaine de chapitres sont ainsi prévus, et quelques mini-jeux ponctueront la progression. Néanmoins, on ne peut pas dire que Apothecarium : The Renaissance of Evil présente un défi très important. Beaucoup d'indices sont formulés dans le jeu, et aucune réel enquête n'est présente. Comptez environ sept heures pour le terminer. La réalisation technique du jeu se montre assez soignée, avec des graphismes convaincants, et des décors très variés. L'édition collector se pare d'un chapitre bonus, d'un guide de jeu, de la bande son, de fonds d'écran, de clips vidéos, ou encore de visuels inédits.

VERDICT

-

Apothecarium : The Renaissance of Evil propose une réalisation graphique plutôt soignée, un scénario plutôt intéressant à suivre, et l'interface demeure un modèle de simplicité. Un bon titre en somme.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés