Assassin's Creed III : La Tyrannie du Roi Washington - Episode 3 - Redemption
Plate-forme : PlayStation 3
Date de sortie : 23 Avril 2013
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

La Tyrannie du Roi Washington se conclut sur consoles.

Colonies Américaines, 1775 après J.C.

Assassin's Creed III prend place plus de deux siècles après son prédécesseur. Développé par Ubisoft Montréal, il s'agit d'un tout nouvel épisode, mettant en scène un héros inédit, du nom de Connor, dit Ratohnhaké:ton, fils d'une mère indienne et d'un père britannique. Nous sommes à présent en 1775, en pleine révolution américaine, où le jeune maître assassin marche sur les traces de ses ancêtres Altaïr et Ezio. Il a décidé de consacrer sa vie à la liberté de son clan, et de se révolter face à l'armée de sa gracieuse majesté. Comme à l'accoutumée, Connor devra éviter les mécanismes piègeux qui traînent dans les niveaux, se montrer discret pour éviter les gardes, et également résoudre quelques énigmes pour débloquer la route. Il faut donc utiliser son environnement pour progresser dans l'aventure et en priorité trouver le lieu d'observation de votre prochaine mission. Assassin's Creed III offre un cadre de jeu intéressant et naturellement, il faudra toujours se déplacer dans l'ombre, le mieux étant d'ailleurs de bondir dans les arbres lorsque cela est possible (en ville c'est moins évident !).

Le DLC "La Tyrannie du Roi Washington" est proposé en trois parties. Il se déroule dans une réalité alternative, où George Washington a littéralement perdu la tête à cause de la Pomme d'Eden. Dans le premier opus (Déshonneur), Connor a du lutter contre les troupes de l'auto-proclamé roi, et a bénéficié d'un nouveau pouvoir depuis le jeu de base, celui d'être temporairement invisible (utile lors des passages d'infiltration), même si cela a des répercutions sur sa jauge de santé. Dans La Trahison, l'intrigue se déplace cette fois jusqu'à Boston, ce qui traduit un changement d'ambiance assez important, même si la ville est elle aussi contrôlée par le tyran, et on retrouve cette fois les pouvoirs de l'Aigle, une capacité qui permet de se déplacer plus rapidement dans les airs ou bien d'assassiner sa victime d'une nouvelle manière. Dans Redemption enfin, le scénario prend place à New York, où vous devrez non seulement aider Thomas Jefferson, mais aussi visiter la tanière de Washington, à savoir une immense pyramide. Le pouvoir de l'Ours sera utile pour occire plusieurs gardes en même temps ou pour détruire des pans de décor.

Techniquement en progression ?

Assassin's Creed III : La Tyrannie du Roi Washington reprend les qualités de son ainé. Le graphisme marque un sérieux pas en avant depuis l'opus Revelations, cependant des bogues visuels demeurent présents. Néanmoins, on ne s'ennuiera pas une seule seconde à flâner en ville. L'animation demeure globalement assez fluide avec cependant quelques ralentissements ça et là, dans cette édition PS3. Les contrôles restent excellents et aisés, et on retrouve vite ses marques. Les différentes armes à collecter ainsi que les compétences spéciales, renforcent le gameplay Fort heureusement, il est possible de cumuler plusieurs pouvoirs, ce qui permet de rendre plus rapide certains déplacements.

L'aventure solo tient en haleine pendant trois heures environ, deux heures pour la campagne, le reste pour les missions annexes (peu motivantes cela étant). Aucun mode multijoueur n'est néanmoins présent dans ce DLC. Au point de vue sonore enfin, vous retrouvez des thèmes très agréables lors de la partie. Les bruitages sont quand à eux convaincants et le doublage en français est de grande qualité (tout comme les sous-titres).

VERDICT

-

La Tyrannie du Roi Washington s'avère un prolongement très original d'Assassin's Creed III, néanmoins cette ultime partie n'apporte pas grand chose de nouveau, et le tarif demeure sans doute un peu trop élevé (9,99€).

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés