Absolute Supercars
Plate-forme : PlayStation 3
Date de sortie : 25 Janvier 2013
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Course
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


5/10

Absolute Supercars est en réalité une simple réédition du jeu SuperCar Challenge, sorti il y a près de trois ans !

Une simulation poussée ?

Développé par Eutechnyx, Absolute Supercars comprend une cinquantaine de voitures de course modélisées correctement (quelques intérieurs font un peu trop plastique), embarque six vues jouables (trois externes, une ras de sol, une interne et une sur le capot) et 15 adversaires en course. Si on ressent véritablement le poids de la voiture, on s'aperçoit vite qu'il suffit de savoir doser ses freinages pour éviter de se retrouver dans l'herbe. Vous pouvez court-circuiter allègrement les chicanes, on ne vous dira rien. Naturellement, les puristes pourront désactiver les aides au pilotage, et là le jeu prendra une toute autre allure. Les voitures ayant tendance à sur-virer (l'arrière de la voiture part plus vite que l'avant), il faudra se montrer prudent pour ne pas manger les graviers. L'intelligence artificielle s'avère assez réactive et fréquemment, elle n'hésitera pas à vous bloquer le passage si vous essayez de doubler. Comment voulez-vous imaginer de si belles voitures endommagées par les collisions ? Ce n'est pas possible, et pourtant, les développeurs l'ont fait, même si le résultat est bien timide au final. Vous aurez beau essayer de foncer dans le mur à 240 à l'heure, tout juste écornerez-vous la peinture.

Absolute Supercars = Supercar Challenge.

Sur le plan technique, la réalisation du jeu est pour sa part assez en retrait. Rien d'étonnant lorsque l'on découvre que cet Absolute Supercars n'est rien d'autre que SuperCar Challenge renommé ! Le contenu est rigoureusement identique au titre sorti en septembre 2009, la réalisation aussi. Et comme le titre accuse trois ans d'âge, forcément, le résultat est quelque peu vieilli. Les décors et circuits sont assez honorablement modélisés, mais le clipping est féroce dans cette production. L'animation est plutôt fluide, et les sensations de vitesse sont bien présentes. La conduite d'Absolute Supercars se montre très réactive, mélange d'arcade et simulation, et après quelques minutes de jeux vous en comprendrez tous les aboutissants. Enfin, le bruit des moteurs est assez bien rendu, tandis que les musiques se montrent de bon goût.

Les courses se déroulent pour leur part sur circuits, comme Shift 2 ou GRID 2. Si de multiples championnats (arcade, course rapide, contre la montre, trophées, défis) sont présents, le nombre de pistes différentes reste trop peu important, une douzaine en tout. La durée de vie reste donc le problème d'Absolute Supercars , surtout que les développeurs n'ont malheureusement pas intégré de mode carrière, ni de mode multijoueur en écran splitté. Heureusement le mode en ligne est beaucoup plus stable que celui de Ferrari Challenge en son temps. Au final, Absolute Supercars n'est pas un mauvais jeu en soi, il est juste aberrant d'avoir renommé ce titre sans prévenir les joueurs. Il est cependant indiqué sur la pochette arrière la mention "Nous déconseillons l'achat de ce jeu aux joueurs possédant déjà SuperCar Challenge ». Le contraire aurait été malvenu ...

VERDICT

-

Plus orienté simulation que bon nombre de titres actuels, Absolute Supercars se présente comme un jeu de course plutôt sympathique dans son approche. Le bémol ? Eh bien il s'agit tout simplement du même jeu que SuperCar Challenge, simplement sous un titre différent. De quoi y perdre son latin.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés